Le gouvernement d'Andalousie, par l'intermédiaire de la Fondation des Trois Cultures de la Méditerranée, avec la Commission interméditerranéenne de la conférence des régions périphériques et le ministère marocain des Affaires étrangères, organise les prix

La première édition des Prix Méditerranéens est arrivée

photo_camera fundación-tres-culturas-premios-mediterráneo

En Espagne, l'Andalousie est une région historique et internationalement reconnue, non seulement en Méditerranée, mais aussi dans le reste du monde. C'est aussi une zone de coexistence et de respect des différentes cultures qui y ont vécu au cours de l'histoire.

Partant de ce principe, le gouvernement régional d'Andalousie, par l'intermédiaire de la Fondation des Trois Cultures de la Méditerranée, annonce la 1ère édition des Prix Méditerranéens, qui sera présentée le 30 novembre, sous les auspices de la Commission interméditerranéenne de la conférence des régions périphériques maritimes et avec la participation du ministère des Affaires étrangères du Maroc. 

Dans la lignée du " Nouvel Agenda pour la Méditerranée " adopté en 2021, année de lancement de ces Prix, la Fondation des Trois Cultures veut contribuer à relancer et à renforcer le partenariat stratégique entre l'Union européenne et ses partenaires du Sud, en unissant leurs forces dans la recherche de réponses communes aux défis mondiaux.

Pour atteindre cet objectif, les Prix Méditerranéens sont créés dans le but de servir d'outil pour rendre visible, faire connaître et reconnaître publiquement le travail de personnes et/ou d'institutions, d'entreprises et d'autres organisations qui ont contribué à renforcer l'identité méditerranéenne, à promouvoir un développement durable et intégré sur toutes ses rives, à favoriser la paix, le dialogue interculturel et interreligieux dans le bassin méditerranéen, en se concentrant sur les éléments qui nous sont communs afin de surmonter ce qui nous sépare.

fundación-tres-culturas-premios-mediterráneoCatégories

Pour leur première édition, qui aura lieu le 30 novembre 2022, les Prix Méditerranéens sont décernés dans deux catégories principales, la première étant subdivisée en cinq catégories. Au total, 6 prix seront décernés.

  • Prix Méditerranée numérique (PMD) : sont récompensés les projets d'institutions ou d'entreprises (qu'il s'agisse de PME, de micro-PME, de coopératives, etc.) ou d'autres organisations, ou encore de particuliers, qui contribuent à accroître la compétitivité ou à améliorer les services grâce à la numérisation.
  • Prix Méditerranée verte (PMV) : projets d'institutions ou d'entreprises (qu'il s'agisse de PME, de micro-PME, de coopératives, etc.) ou d'autres organisations, ou encore de particuliers, qui contribuent à réduire l'empreinte écologique ou l'impact environnemental en Méditerranée et à en faire un espace plus durable.
  • Prix des femmes de la Méditerranée (PMM) : destiné aux projets d'institutions ou d'entreprises (qu'il s'agisse de PME, de micro-PME, de coopératives, etc.) ou d'autres organisations, ou encore de particuliers, qui favorisent l'autonomisation des femmes à tous les niveaux de l'activité économique, culturelle, scientifique ou universitaire, en contribuant à la réduction en Méditerranée des obstacles existants à l'accès des femmes, notamment dans les zones rurales, à l'ensemble de son potentiel et de ses ressources, sans discrimination fondée sur le sexe.
  • Prix de la solidarité méditerranéenne (PMSOL) : destiné aux projets d'institutions ou d'entreprises (qu'il s'agisse de PME, de micro-PME, de coopératives, etc.) ou d'autres organisations, ou encore de particuliers, qui parrainent des actions de solidarité, notamment dans le contexte de la pandémie de COVID-19, ou pour réduire le fossé économique, social, culturel, académique ou tout autre type de fossé entre les différentes rives de la Méditerranée.
  • Prix de l'identité méditerranéenne (PIM) : destiné aux projets d'institutions ou d'entreprises (qu'il s'agisse de PME, de micro-PME, de coopératives, etc.) ou d'autres organisations, ou encore d'individus, qui promeuvent les valeurs, les traditions, les aspirations et les attitudes des peuples de la Méditerranée, en contribuant à valoriser et à mettre en évidence leurs particularités, les relations entre leurs peuples, la créativité, les arts et les sciences, ainsi que la pensée qui a façonné la manière d'être méditerranéenne au fil des siècles.
  • Prix de la Méditerranée de l'année (PMA) : ce prix reconnaît la carrière d'une personne ou d'un groupe de personnes pour leur implication, leur engagement et leur dévouement à contribuer à faire de la Méditerranée un endroit meilleur dans l'un des domaines énumérés dans la catégorie 1.
Candidats

Les candidats peuvent être proposés dans l'une ou l'autre des deux catégories existantes par des gouvernements nationaux, régionaux ou locaux, des institutions académiques ou culturelles, des membres du jury, des entreprises et d'autres organisations ou individus de partout dans le monde. Les nominations des membres du jury eux-mêmes n'étaient pas éligibles.

Les personnes et/ou institutions, entreprises et autres organisations récompensées doivent appartenir à l'un de ces pays riverains de la Méditerranée : Espagne, France, Monaco, Italie, Malte, Slovénie, Croatie, Bosnie-Herzégovine, Monténégro, Albanie, Grèce, Chypre, Turquie, Syrie, Liban, Israël, Palestine, Égypte, Libye, Tunisie, Algérie et Maroc. En outre, la Jordanie et la Mauritanie sont incluses en tant que membres de l'ARLEM (Assemblée régionale et locale euro-méditerranéenne) et du Portugal.

Contenu du prix

Les personnes ou institutions récompensées dans chacune des catégories seront au centre de la cérémonie publique des Prix Méditerranéens le 30 novembre, où elles recevront un prix symbolisant l'objectif du Prix : rendre plus visible le dialogue interculturel en Méditerranée.

Ces prix constitueront une importante plate-forme de diffusion, tant pour les organisations gagnantes que pour les organisations finalistes, car elles bénéficieront d'une exposition considérable dans tout le bassin méditerranéen.