Les projets d'investissement sont situés en Allemagne, au Royaume-Uni et aux États-Unis. Après l'accord d'investissement réussi dans Baltic Eagle en Allemagne, la première étape de cette alliance est un co-investissement dans le projet éolien offshore East Anglia 3 de 1 400 mégawatts (MW) au Royaume-Uni

Iberdrola et Masdar vont investir 15 milliards d'euros dans l'éolien offshore et l'hydrogène vert

Presidente de Iberdrola, Ignacio Galán con Al Ramahi, Consejero Delegado de Masdar
photo_camera Ignacio Galán, président d'Iberdrola, et Al Ramahi, directeur général de Masdar

Masdar, le groupe de l'émirat d'Abu Dhabi spécialisé dans les énergies renouvelables, et Iberdrola ont annoncé lors de la COP28 un accord stratégique visant à investir conjointement jusqu'à 15 milliards d'euros. À la suite de l'accord de co-investissement fructueux déjà en place à Baltic Eagle en Allemagne, les deux entreprises évalueront le développement de nouveaux projets d'éoliennes en mer et d'hydrogène vert en Allemagne, au Royaume-Uni et aux États-Unis. 

La première étape de cette alliance consistera à co-investir dans le projet éolien offshore East Anglia 3 de 1 400 mégawatts (MW) au Royaume-Uni, qui est en phase finale de négociation et pourrait être signé d'ici la fin du premier trimestre 2024. La participation de Masdar dans ce parc éolien pourrait atteindre 49 %.

Scottish power - EAONE
Sun Haze - June 2020

 
East Anglia 3 est déjà en cours de construction et devrait être opérationnel au quatrième trimestre 2026. En juillet 2022, Iberdrola a signé des contrats de différence (CfD) avec le gouvernement britannique pour la vente de l'électricité produite par le parc à un prix qui augmentera en fonction de l'inflation. Le projet alimentera plus de 1,3 million de foyers britanniques et créera 2 300 emplois.

Au-delà de la transaction East Anglia 3, les deux entreprises s'efforceront d'investir conjointement dans de futurs projets d'éoliennes en mer et d'hydrogène vert en Europe et sur d'autres marchés. Des travaux sont déjà en cours pour identifier d'autres opportunités et la valeur totale de l'investissement dans l'éolien offshore et l'hydrogène vert devrait atteindre 15 milliards d'euros. Ce projet, annoncé lors de la conférence des Nations unies sur le changement climatique COP28 aux Émirats arabes unis, témoigne de l'engagement ferme des deux entreprises à accélérer la transition énergétique mondiale.

Instalacion_subestacion_PEM_Baltic_Eagle

Ignacio Galán, président d'Iberdrola, a déclaré : "Maintenant que 118 gouvernements se sont déjà engagés, lors de la COP28, à tripler la capacité des énergies renouvelables d'ici à 2030, la réalisation de cet objectif nécessitera une action immédiate de la part des gouvernements et du secteur privé. Après des décennies d'engagement en faveur des énergies renouvelables, des réseaux et du stockage, ce partenariat novateur avec Masdar démontre aujourd'hui une fois de plus notre détermination à continuer d'accroître les investissements."

"La combinaison de notre expertise en matière d'énergies renouvelables et de notre solidité financière avec celles de Masdar nous permettra de développer plus de mégawatts d'énergie propre, plus rapidement, de manière plus compétitive et plus sûre. Nous sommes heureux d'étendre au Royaume-Uni et au reste du monde notre alliance avec un partenaire de premier plan et à long terme comme Masdar, qui se traduit déjà par l'installation d'un nouveau parc éolien en mer en Allemagne".

iberdrola

Sultan Al Jaber, ministre de l'industrie et des technologies avancées des Émirats arabes unis, président de Masdar et président de la COP28, a déclaré : "Nous nous félicitons de ce partenariat dans le cadre duquel deux pionniers mondiaux de l'énergie propre, Masdar et Iberdrola, vont s'associer pour mettre leur expertise et leurs ressources au service de la promotion des énergies renouvelables en Europe et dans le monde entier. Lors de la COP28, nous savons que le monde doit tripler sa capacité en matière d'énergies renouvelables d'ici à 2030 pour ne pas dépasser les 1,5°C. Des partenariats solides tels que celui conclu aujourd'hui entre Masdar et Iberdrola nous permettront d'atteindre cet objectif.

Mohamed Jameel Al Ramahi, PDG de Masdar, a déclaré : "Nous sommes ravis de travailler une fois de plus avec notre partenaire stratégique, Iberdrola, pour explorer le développement de l'un des plus grands parcs éoliens offshore du Royaume-Uni et d'autres projets en Europe. Avec des ressources éoliennes abondantes, le Royaume-Uni et l'Europe sont des marchés majeurs pour Masdar. Alors que nous visons 100 GW d'ici 2030, Masdar se concentre sur le développement de projets innovants dès les premières étapes afin de renforcer notre expertise dans le domaine de l'éolien offshore. Nous travaillons au Royaume-Uni depuis plus d'une décennie, avec des projets phares comme le premier parc éolien offshore flottant au monde. Lors de la COP28, alors que le monde cherche à tripler la capacité des énergies renouvelables pour assurer un avenir plus vert, des projets tels que le parc éolien offshore East Anglia 3 de 1 400 MW montrent comment nous pouvons créer des emplois, alimenter des foyers et réduire les émissions".

Planta_Puertollano_Espana

Iberdrola, leader de l'énergie propre

Iberdrola est la plus grande compagnie d'électricité en Europe et l'une des deux plus grandes au monde, desservant une population de plus de 100 millions de personnes dans le monde. L'entreprise a un actif total de 150 milliards d'euros, 41 000 MW d'énergie renouvelable en exploitation et 1,2 million de kilomètres de réseaux dans le monde.

Iberdrola a plus de 10 milliards d'euros de projets éoliens en mer en cours de construction qui progressent comme prévu, tous avec un financement et une chaîne d'approvisionnement assurés.

L'installation des turbines est déjà en cours aux États-Unis dans le cadre du projet Vineyard Wind 1 (800 MW), le premier parc éolien offshore à l'échelle commerciale du pays, et le parc devrait commencer à produire de l'électricité dans les plus brefs délais.

En juillet de cette année, Iberdrola a raccordé au réseau le parc éolien offshore de Saint-Brieuc en France, le premier projet éolien offshore à grande échelle dans la région de Bretagne.

En outre, le parc éolien Baltic Eagle en Allemagne est en cours de construction et sera opérationnel en 2024. East Anglia 3 au Royaume-Uni et Windanker en Allemagne devraient également entrer en production en 2026.

Ces projets viendront s'ajouter aux 1 258 MW d'énergie éolienne en mer déjà en service, notamment le parc West of Duddon Sands en mer d'Irlande, le parc Wikinger en mer Baltique allemande et le parc East Anglia ONE dans le sud de la mer du Nord. L'investissement dans ces projets s'élève à 4 milliards d'euros.

av_imagen copia

Masdar, le moteur de l'énergie propre des Émirats arabes unis 

Leader des énergies propres aux Émirats arabes unis et l'une des entreprises d'énergie renouvelable à la croissance la plus rapide au monde, Masdar est à l'origine du développement et du déploiement des énergies renouvelables et des technologies de l'hydrogène vert afin de relever les défis mondiaux en matière de développement durable. Créée en 2006, Masdar a développé des projets dans plus de 40 pays, les aidant à atteindre leurs objectifs en matière d'énergie propre et à faire progresser le développement durable.
 
Depuis 2013, Masdar investit dans des projets d'énergie propre au Royaume-Uni et en Europe, notamment dans le secteur du stockage de l'énergie par batterie, essentiel pour surmonter les problèmes d'intermittence. L'année dernière, Masdar a acquis la société londonienne Arlington Energy, qui développe des systèmes de stockage d'énergie par batterie et a mis en service plus de 170 MW d'actifs. Au large des côtes écossaises, Masdar a développé le premier parc éolien offshore flottant au monde, le projet Hywind de 30 MW. Il y a dix ans, Masdar et ses partenaires ont lancé le parc éolien offshore London Array de 630 MW, le plus grand du monde à l'époque. La division "Global Offshore Wind" de Masdar est basée à Londres et l'entreprise poursuit une stratégie consistant à s'associer à des projets de grande envergure en phase de démarrage afin de renforcer son expertise en tant que développeur d'éoliennes en mer.
 
Masdar est détenue conjointement par Abu Dhabi National Oil Company (ADNOC), Mubadala Investment Company (Mubadala) et Abu Dhabi National Energy Company (TAQA). Dans le cadre de cette propriété, l'entreprise vise un portefeuille d'énergies renouvelables d'au moins 100 GW d'ici à 2030 et une capacité de production annuelle d'hydrogène vert d'un million de tonnes d'ici à la même année.

Plus dans Économie et Entreprises