Dakar accueillera la 2ème Conférence internationale pour le dialogue et la paix au Sahara occidental les 27 et 28 octobre

Le message de paix pour le Sahara occidental au Sénégal

conferencia-paz-sahara-occidental-senegal-msp (1)
photo_camera La 2ème Conférence internationale pour le dialogue et la paix à Dakar

Le Mouvement sahraoui pour la paix (MSP), en collaboration avec le Centre africain d'intelligence stratégique pour la paix (CISPAIX), organise la 2e Conférence internationale pour le dialogue et la paix au Sahara occidental les 27 et 28 octobre 2023 à Dakar (Sénégal). 

Cette initiative s'inscrit dans la vocation et les efforts du MSP de se consolider en tant que "troisième voie" dans la recherche d'une solution pacifique au problème du Sahara occidental et de mettre fin à la tragédie subie par les Sahraouis depuis un demi-siècle.  

Ce sera l'occasion d'encourager le dialogue sahraoui par une plus grande présence des représentants de l'autorité traditionnelle, des notables tribaux, ainsi que de la société civile sahraouie. Certains dirigeants du Front Polisario ont également été invités, mais il est peu probable qu'ils participent. 

Une présence internationale importante est attendue. Des personnalités telles que l'ancien Président du gouvernement espagnol, José Luis Rodríguez Zapatero, seront présentes par voie télématique. Domitien Ndayizeye, ancien président de la République du Burundi, l'ancien ministre de la Défense et ancien membre du Congrès espagnol, José Bono, ancien ministre péruvien des Affaires étrangères, l'ancien conseiller du président du Nigeria, Abdullahi Azukutenyi, d'anciens ambassadeurs, des membres du Parlement européen, ainsi que l'ancien ministre espagnol de la Justice, Juan Fernando López Aguilar, qui interviendra également par voie télématique, seront également présents. Plusieurs parlementaires et dirigeants de partis politiques de Mauritanie et de pays d'Amérique du Sud y participeront également, bref, de nombreuses personnalités politiques africaines, européennes et latino-américaines, reflétant l'intérêt croissant de l'opinion mondiale pour la paix et la stabilité dans le nord-ouest de l'Afrique.  

PHOTO/MEDIA PRESS GLOBAL - El primer secretario general del MSP, Hach Ahmed Baricalla, desvela el Manifiesto de Canarias para resolver el contencioso del Sáhara Occidental
PHOTO/MEDIA PRESS GLOBAL - Le premier secrétaire général du MSP, Hach Ahmed Baricalla, dévoile le Manifeste des îles Canaries pour résoudre le conflit du Sahara occidental

Le choix de la capitale du Sénégal, pays connu pour son leadership en Afrique en faveur de la paix, et la présence d'importantes personnalités africaines à la réunion de Dakar reflètent l'intérêt du MSP à faire passer son message de paix aux nations et aux peuples africains et à obtenir un plus grand soutien et un plus grand engagement en faveur de la solution pacifique souhaitée, dans laquelle il n'y aura ni vainqueur ni vaincu et où la paix, la stabilité et l'harmonie reviendront enfin dans cette partie du continent africain. 

La Conférence Internationale de Dakar se tient dans un contexte délicat marqué par l'impasse des efforts de médiation et de paix de l'ONU deux ans après la nomination de Staffan de Mistura comme envoyé personnel du Secrétaire Général de l'ONU pour le Sahara occidental. Elle coïncide également avec une nouvelle intervention américaine en faveur d'un règlement politique, une initiative que, contrairement au Polisario, le MSP a accueillie favorablement. 

La 2ème Conférence internationale pour le dialogue et la paix à Dakar sera une nouvelle occasion pour le MSP d'expliquer la proposition de compromis annoncée à Las Palmas de Gran Canaria (Espagne) avec la conviction qu'un tel plan représente une option tangible, réaliste et viable pour assurer le bien-être et la prospérité des Sahraouis sur leur terre et, enfin, se détacher des projets impossibles et des aventures ou utopies destructrices.

Plus dans Politique