Bellingham a marqué un superbe but et Kepa a manqué la cible à plusieurs reprises

Le Real Madrid remporte un match fou à Naples

PHOTO/AFP/CARLO HERMANN - El centrocampista inglés del Real Madrid Jude Bellingham celebra el segundo gol de su equipo durante el partido de fútbol Nápoles vs Real Madrid de la 1ª jornada del Grupo C de la UEFA Champions League en el estadio Diego Armando Maradona de Nápoles el 3 de octubre de 2023
photo_camera PHOTO/AFP/CARLO HERMANN - Le milieu de terrain anglais du Real Madrid, Jude Bellingham, célèbre le deuxième but de son équipe lors du match Napoli vs Real Madrid de la première journée du Groupe C de l'UEFA Champions League, au stade Diego Armando Maradona de Naples, le 3 octobre 2023

Ancelotti dit qu'il est très beau, mais il a aussi ses défauts. C'est ainsi qu'il a tranché la polémique sur Kepa après son erreur sur le coup de pied retourné qui a permis à Naples d'ouvrir le score au stade Diego Armando Maradona. C'est tout ce qu'il y a à dire. Le gardien basque ne mesure pas deux mètres, mais il est bon devant le but. Avec un tel gardien, le Real Madrid est entré dans l'histoire de l'Europe. Le club avant tout.   

Le match a été aussi fou que la ville italienne. On y voit quatre personnes en moto, les blessures de la mafia obligent les gens à ne pas porter de casque pour ne pas être pris pour des criminels et les vêtements qui traînent dans la rue se mélangent aux façades peintes avec une dévotion absolue à Maradona. Jusqu'à ce que Maradona marque ce penalty lors de la Coupe du monde 1990, dans le stade même où il était vénéré, et renvoie l'Italie chez elle dans son propre tournoi.  

Vingt-trois ans ont passé depuis, le football a changé, mais ce stade, anciennement connu sous le nom de San Paolo, est resté une énorme masse de béton qui deviendra plus tôt un monument historique que quelqu'un daignera l'embellir pour en faire le lieu de résidence des actuels champions italiens qu'il est.   

PHOTO/AFP/CARLO HERMANN - El delantero brasileño del Real Madrid Vinicius Junior celebra tras marcar durante el partido de fútbol Nápoles vs Real Madrid de la 1ª jornada del Grupo C de la UEFA Champions League en el estadio Diego Armando Maradona de Nápoles el 3 de octubre de 2023
PHOTO/AFP/CARLO HERMANN - L'attaquant brésilien du Real Madrid Vinicius Junior célèbre son but lors du match de la première journée du groupe C de la Ligue des champions de l'UEFA entre Naples et le Real Madrid, au stade Diego Armando Maradona de Naples, le 3 octobre 2023

À l'intérieur, le Real Madrid a mis de l'ordre dans son chaos particulier de la saison. Les blessures, les changements d'équipe, le derby, Ancelotti, le Brésil... tout devient relatif quand l'équipe gagne, même si cela lui coûte et laisse des doutes. Si à Gérone, c'était l'entrée en jeu de Nacho, à Naples, c'était le coup de tête de Kepa. Sur le premier but, il a mal mesuré, un peu comme Casillas tout au long de sa carrière, et Ostigard a marqué le premier but.   

Après le but, c'était l'heure de la domination blanche. Ancelotti a placé Camavinga sur l'aile pour avoir un milieu de terrain de plus et il aime ça. Kroos, Tchouaméni, Valverde et Bellingham débutaient, ce qui poussait Modric sur le banc. En attaque, Rodrygo et Vinicius, mais pas aussi haut que lors des autres matches car le pressing de l'équipe italienne n'était pas aussi bon et les Madrilènes brisaient les lignes avec quelques touches de balle par joueur.   

Vinicius a marqué le but de l'égalisation sur une passe de Bellingham six minutes plus tard. Bellingham n'a pas laissé le temps au Napoli de se remettre et a achevé la remontée dix minutes plus tard grâce à un superbe jeu de puissance et un dribble précis dans la surface pour envoyer le ballon au fond des filets.  

PHOTO/GIUSEPPE MAFFIA/NURPHOTO/NURPHOTO VÍA AFP - Victor Osimhen del SSC Nápoles parece abatido durante el partido del Grupo C de la Liga de Campeones entre el SSC Nápoles y el Real Madrid CF en el Stadio Diego Armando Maradona el 03 de octubre de 2023 en Nápoles, Italia
PHOTO/GIUSEPPE MAFFIA/NURPHOTO/NURPHOTO VIA AFP - Victor Osimhen du SSC Napoli est déprimé lors du match du groupe C de la Ligue des champions entre le SSC Napoli et le Real Madrid CF au stade Diego Armando Maradona le 3 octobre 2023 à Naples, en Italie

En seconde période, l'arbitre français Turpin a accordé à Naples un penalty inexplicable pour une main de Nacho. Le joueur espagnol était au sol et le ballon a rebondi sur Osimhen, qui a même demandé un corner, mais la VAR est entrée en jeu et Zielinski a fait 2-2, que Kepa a presque sauvé d'un bon arrêt.   

Le gardien du Real Madrid a une fois de plus repoussé de belles occasions sous les perches. Il a montré que son erreur sur la tête n'affecte pas le reste de sa performance et Ancelotti l'a apprécié après le match. Il a également pu compter sur Rüdiger, qui a réalisé un excellent match en défense.   

En seconde période, l'entraîneur italien a laissé la place à Mendy, Modric, Joselu et Ceballos, ce dernier après le but de Valverde que l'UEFA a considéré comme un but contre son camp parce que le tir a heurté la barre transversale et que le rebond a touché le dos du gardien et est entré dans le but.   

Après le match, Nacho a expliqué son tacle fou sur Portu en Liga. Il a précisé qu'il n'était pas un "assassin", qu'il purgerait sa suspension, même s'il espère que le club fera appel pour jouer le Clasico, et que tout ce qui lui importait, c'était que le joueur de Gérone se porte bien.   

Le Real Madrid est sorti vivant de Naples pour son deuxième grand match de la saison après avoir perdu le derby. Le Real s'est imposé 2-0 sur le terrain de Salzbourg et Séville a subi une nouvelle erreur de Ramos en concédant un penalty en fin de match pour obtenir un match nul 2-2 contre le PSV.

Plus dans Sports