Même dans la guerre de propagande de Poutine, il faut se ranger du côté des victimes

ucrania-rusa-guerra

La vérité est toujours la première victime de la guerre. En Russie, deux des derniers médias qui continuaient à rendre compte objectivement de la guerre d'agression russe ont été bloqués : la station de radio Ekho Moskvy (Echo de Moscou), critique du Kremlin et l'une des plus anciennes de Russie, et la jeune chaîne de télévision "Doshd" (Pluie), ont été fermées pour avoir diffusé des "informations délibérément fausses", selon le procureur général. Les autorités russes avaient auparavant demandé aux médias de n'utiliser en aucun cas des termes tels que "guerre" ou "attaque". Le gouvernement russe qualifie sa guerre d'agression contre l'Ukraine, un État voisin souverain, d'"opération militaire spéciale" en violation du droit international.

La propagande et l'agitation dominent désormais aussi, il est vrai surtout du côté de l'agresseur russe. L'attaque au missile contre la chaîne de télévision de Kiev visait également à diffuser des informations non censurées aux Ukrainiens. Dimanche, l'UE a interdit la chaîne de télévision russe RT (anciennement Russia Today) et l'agence "Sputnik" dans tous les pays de l'UE. L'objectif est de freiner leur "désinformation toxique et préjudiciable", a expliqué la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. 

L'Association des journalistes européens (AEJ) a fait campagne en faveur d'une interdiction, mais nous sommes par ailleurs favorables à la préservation de la liberté des médias. Mais une chaîne comme RT, en tant qu'instrument de la propagande de guerre de Poutine, doit-elle continuer à diffuser librement dans les pays de l'UE, alors que les médias qui critiquent la Russie sont réduits au silence et que les journalistes russes sont emprisonnés ou intimidés ? 

Poutine a aligné presque tous les médias russes et a récemment fait fermer le bureau moscovite de "Deutsche Welle" en guise de contre-mesure à la fermeture de RT en Allemagne. RT avait prévu un siège pour la région germanophone à Vienne et avait déjà embauché les premiers jeunes journalistes. 

Faut-il l'accepter ? L'armée russe se limiterait à mettre fin au "génocide de Kiev" et à mettre de côté les "cibles civiles", a rapporté RT ce week-end.

Ces deux dernières années, la chaîne a également donné libre cours aux anti-vaccins, aux théoriciens du complot et aux anti-européens. L'ancienne ministre autrichienne des affaires étrangères, Karin Kneissl, apparaît comme une invitée régulière et fait l'éloge de la politique de Poutine. 

Mais il ne peut y avoir de neutralité dans la guerre médiatique. " La Guilde, une coopération d'universités européennes à Bruxelles, a parlé d'un " conflit " et n'a réussi à condamner la Russie qu'après plusieurs jours. Plus de 200 universitaires russes ont fait preuve de plus de courage et se sont prononcés contre l'invasion de Poutine dans une lettre ouverte. 

Des artistes russes tels que la soprano Anna Netrebko ou le chef d'orchestre Valery Gergiev ont déjà décidé de quel côté ils se situent. Gergiev, surnommé le chef d'orchestre préféré de Poutine, a été renvoyé de plusieurs orchestres et opéras en Italie et en Allemagne. Netrebko, qui refuse de prendre parti, bien qu'elle ait participé il y a quelques années à des événements caritatifs avec les dirigeants des régions séparatistes de Donezk et de Luhansk, a opté pour une pause de la scène. Il a déjà été interdit de se produire au Met de New York.

La mesure dans laquelle les médias russes manipulent leur propre population a pu être observée sur la chaîne de télévision Russia 2 la semaine dernière. Là, un présentateur costaud a ouvertement menacé d'utiliser des armes nucléaires, affirmant qu'il ne valait plus la peine de vivre dans un monde où la Russie n'avait pas sa place. Bonne nuit et bonne chance !

L'auteur est journaliste et président honoraire de l'Association des journalistes européens (AEJ).

Envíanos tus noticias
Si conoces o tienes alguna pista en relación con una noticia, no dudes en hacérnosla llegar a través de cualquiera de las siguientes vías. Si así lo desea, tu identidad permanecerá en el anonimato