Une conférence régionale majeure débute en présence de Bodour Al Qasimi à l'Expo Centre Sharjah le jour de l'ouverture de la 41e Foire internationale du livre de Sharjah

La 6e édition de la Conférence des éditeurs arabes explore des stratégies innovantes pour l'avancement de l'industrie de l'édition régionale

feria-libro-sharjah-emiratos

Accueillie par Bodour Al Qasimi, présidente de l'Association internationale des éditeurs (AIE), la sixième édition de la Conférence des éditeurs arabes (APC), d'une durée de deux jours, a démarré mercredi à l'Expo Centre Sharjah pour coïncider avec l'ouverture de la 41e Foire internationale du livre de Sharjah

feria-libro-sharjah-emiratos

Organisée par l'Association des éditeurs des Émirats en collaboration avec l'Autorité du livre de Sharjah, la conférence s'est tenue sur le thème "Création de contenu arabe et défis post-pandémie" et a réuni d'éminentes personnalités locales et régionales, dont S.E. Noura Al Kaabi, ministre de la Culture et de la Jeunesse des Émirats arabes unis, Mohamed Rashad, président de l'Association des éditeurs arabes (APA), et Ali bin Tamim, président du Centre de langue arabe d'Abu Dhabi, Ahmed bin Rakkad Al Ameri, président de la Sharjah Book Authority (SBA), des représentants de la Ligue des États arabes, ainsi que 35 éditeurs et conférenciers.

Dans son discours d'ouverture, Bodour Al Qasimi a fait part de trois leçons tirées de son mandat de présidente de l'IPA, au cours duquel elle a visité des salons du livre dans la région et dans le monde entier et rencontré des associations d'éditeurs de plus de 25 pays. Elle a déclaré que ces leçons incluent la nécessité de travailler et de communiquer avec le secteur mondial de l'édition, de renforcer la coopération régionale bilatérale entre les éditeurs, ainsi que de promouvoir des politiques de diversité et d'inclusion pour apporter un changement positif

feria-libro-sharjah-emiratos

La présidente de l'IPA a déclaré : "Le secteur mondial de l'édition connaît actuellement une évolution rapide et transformatrice. Cela exige des éditeurs arabes qu'ils se tiennent à jour grâce à des engagements continus et actifs avec les éditeurs, institutions et organisations régionaux et internationaux, s'ils veulent rester un partenaire important dans la délibération internationale sur les réalités et l'avenir du secteur de l'édition."

Bodour Al Qasimi a ajouté : "Les grandes réussites dans le secteur de l'édition sont le résultat d'une coopération régionale bilatérale efficace entre les éditeurs d'une même région géographique, en particulier ceux qui partagent une langue ou des valeurs culturelles similaires. Les éditeurs arabes devraient renforcer la coopération régionale afin d'utiliser les ressources partagées pour atteindre davantage de lecteurs dans le monde entier et stimuler les opportunités de croissance." 

feria-libro-sharjah-emiratos
Soutien global des EAU à l'écosystème de l'édition 

Pour sa part, S.E. Noura Al Kaabi, ministre de la Culture et de la Jeunesse, a affirmé l'importance de la tenue de l'APC parallèlement au SIBF 2022, notant que le salon du livre est l'un des principaux événements culturels arabes et internationaux et qu'il a un impact positif sur l'écosystème de l'édition arabe.  

feria-libro-sharjah-emiratos

La ministre a déclaré que cela reflète la croissance du secteur de l'édition des Émirats arabes unis et l'augmentation correspondante de la demande d'investissement dans l'industrie du livre, qui est le résultat des étapes et des succès remportés par les Émirats arabes unis ces dernières années dans l'organisation d'expositions, le lancement de prix littéraires, la fourniture d'incitations et l'introduction d'une législation qui protège et sauvegarde les droits des éditeurs et des auteurs et soutient le développement de l'écosystème du secteur de l'édition, au niveau local et régional. 

La culture unit les Arabes  

Dans un message enregistré, Ahmed Aboul Gheit, secrétaire général de la Ligue arabe, a souligné que la ligue considère la culture comme un pont entre les pays arabes, ajoutant que la culture est un lien fort et durable, car elle est basée sur la langue arabe utilisée par les Arabes pour lire et créer des contenus académiques et créatifs. 

feria-libro-sharjah-emiratos

Le secrétaire général a fait l'éloge du segment croissant des lecteurs dans le monde arabe grâce à la mise en œuvre d'initiatives fortes et réussies en matière de lecture, notamment par les Émirats arabes unis. Il a exhorté les gouvernements arabes à continuer à soutenir l'industrie de l'édition en raison de son rôle social et culturel essentiel

Sharjah, une ville d'art et de culture 

Pour sa part, Mohamed Rashad, président de l'Association des éditeurs arabes, a salué le patronage et le soutien de Son Altesse Sheikh Dr Sultan bin Mohammed AlQasimi, membre du Conseil suprême et dirigeant de Sharjah, à l'industrie de l'édition. Rashad a noté que le souverain de Sharjah a parrainé la participation de l'Union des éditeurs arabes aux expositions internationales de Francfort, Londres, Paris et Bologne. 

feria-libro-sharjah-emiratos

Iman Ben Chaibah, viceprésident de l'EPA, a noté que l'APC vise à délibérer des stratégies pour accélérer la création d'outils et de solutions pour atteindre un plus grand réseau de lecteurs et répondre aux demandes de divers segments de la société. Le vice-président de l'EPA a ajouté que cela était essentiel, notamment pour les étudiants et les universitaires, en raison de l'adoption croissante de l'enseignement à distance, qui fait de la création et du développement de contenus en arabe une priorité essentielle. 

Sessions du premier jour 

La première journée de la Conférence des éditeurs arabes comprenait quatre sessions et s'est ouverte sur une discussion intitulée "Les foires du livre à l'ère de la numérisation". Les membres du panel de la session étaient S.E. Dr Ali Bin Tamim, président du Centre de la langue arabe d'Abu Dhabi ; Iman Ben Chaibah, viceprésident de l'EPA ; Dr Jamal Yahyaoui, directeur du Centre national du livre et chef de l'Office des archives et des documents historiques en Algérie ; Dr Shukri Al Mabkhout, auteur et critique universitaire de Tunisie ; et Ali Abd El-Moneim, consultant en publications et associations d'Égypte. 

feria-libro-sharjah-emiratos

Les autres sessions étaient les suivantes : "Impact de la numérisation sur le droit d'auteur pendant la pandémie : défis et opportunités", "Le développement des éditeurs et de l'industrie de l'édition et la réponse au manque évident de compétences", et "Opportunités de marketing pour le livre arabe après la pandémie"

Envíanos tus noticias
Si conoces o tienes alguna pista en relación con una noticia, no dudes en hacérnosla llegar a través de cualquiera de las siguientes vías. Si así lo desea, tu identidad permanecerá en el anonimato