Le pays africain a présenté son offre touristique et ses possibilités d'investissement dans le secteur lors du Forum d'affaires Espagne-Sénégal organisé au siège madrilène de la Chambre de commerce espagnole

Le grand attrait touristique du Sénégal

PHOTO/ATALAYAR/GUILLERMO LÓPEZ - Souleymane Ndiaye
photo_camera PHOTO/ATALAYAR/GUILLERMO LÓPEZ - Souleymane Ndiaye

Le Sénégal est une destination touristique de haut niveau et très attrayante. C'est l'un des messages qui est ressorti du Forum d'affaires Espagne-Sénégal qui s'est tenu au siège madrilène de la Chambre de commerce espagnole. 

Le Forum a permis de montrer les grandes opportunités d'investissement que le pays africain offre aux entreprises étrangères, en particulier espagnoles, et le secteur du tourisme est l'une des options les plus pertinentes pour investir et générer de la richesse sur le territoire sénégalais.

Lors du Forum d'affaires Espagne-Sénégal, Atalayar s'est entretenu avec Souleymane Ndiaye, directeur général de la Société d'aménagement et de promotion des côtes et des zones touristiques du Sénégal (SAPCO), l'entreprise qui promeut l'industrie touristique sénégalaise.

Quel a été le rôle de la SAPCO dans cet événement à Madrid ? 

Nous avons été ravis de participer au forum d'investissement. En ce qui me concerne, dans le domaine du tourisme, je m'exprime en tant que directeur général de la Société d'aménagement et de promotion des côtes et zones touristiques du Sénégal, la SAPCO. La SAPCO a beaucoup de sites touristiques différents. Il y a le delta du Saloum, classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, et il y a des investisseurs intéressés par le développement de ce que nous appelons l'écotourisme. Il y a aussi le site de Pointe Sarène. D'ailleurs, même les Espagnols ont investi avec la chaîne Riu. Nous avons construit un hôtel, le Riu Baobab, avec plus de 500 chambres actuellement, et ces 500 chambres sont pleines tout le temps, pratiquement jusqu'en 2024. Même si vous voulez réserver, c'est pratiquement impossible. En plus des 500 chambres, 500 autres chambres seront construites au Riu Palace. D'autres investisseurs y construisent aussi, donc notre objectif est d'avoir 1 600 chambres, villas et résidences à Pointe de Sarène, et l'État du Sénégal a beaucoup investi dans le budget consolidé d'investissement. Il y a plus de 11 milliards de francs CFA pour l'éclairage public, l'adduction d'eau potable, la construction de la passe et tout ce qui concerne l'urbanisme et le développement urbain. 

A cela s'ajoute la station balnéaire de Mbodiene. On entend parler du projet, des hôtels vont également y être construits. Nous avons rencontré tout à l'heure des partenaires qui s'intéressent aussi à Mbodiene. Il s'agit de la chaîne hôtelière Silken. Ils viennent au Sénégal au début du mois de juillet et nous allons travailler ensemble, je l'espère, en complément de ce que nous appelons le projet de transformation de la principale station balnéaire d'Afrique de l'Est, Saly, en Ville Verte. L'une des composantes de ce projet est la gestion des déchets solides. Nous avons également eu des partenaires espagnols intéressés par la signature d'un accord de partenariat avec SAPCO Sénégal. Nous avons d'ailleurs discuté avec eux et nous les accueillerons bientôt au Sénégal pour poursuivre cette collaboration. 

Qu'est-ce que le Sénégal offre aux investisseurs espagnols ? Quelles sont les principales conditions... stabilité, sécurité juridique ? Quelles sont les principales conditions que le Sénégal offre ? 

Comme vous l'avez dit, le Sénégal est un pays très stable. C'est pourquoi les investisseurs y affluent. Nous sommes une démocratie solide. Le Sénégal est en train de vivre des changements démocratiques. En outre, le Sénégal dispose de ressources humaines de grande qualité, et nous avons une main-d'œuvre parce que la majorité de la population est jeune. Mais l'État a également mis en place des mécanismes qui permettent aux investisseurs d'être exonérés de certaines taxes pendant une certaine période. Conformément au souhait de Son Excellence le Président de la République Macky Sall, mais aussi du ministre du Tourisme, M. Mame Mbaye Niang, qui n'a pas pu assister au Forum en raison de l'annulation de son vol par la compagnie Iberia. Mais s'il n'y avait pas eu cela, j'aurais été présent, donc le Sénégal vous offre vraiment toutes les opportunités pour venir investir. Il y a les conditions, il y a aussi notre culture, la culture sénégalaise aussi, il y a les impôts qui sont exonérés et, au niveau de la main d'œuvre, il y a les ressources humaines et, surtout, il y a l'attractivité, mais aussi la distance qui sépare le Sénégal du reste du monde, pratiquement, c'est la porte d'entrée de l'Afrique. Le Sénégal est à 4 heures de Madrid, le Sénégal et les îles Canaries ne sont qu'à 2 heures, le Sénégal et les États-Unis ne sont pas loin, et le Sénégal est aussi proche d'autres pays, c'est pourquoi les touristes affluent au Sénégal. 

PHOTO/ATALAYAR/GUILLERMO LÓPEZ - Souleymane Ndiaye
PHOTO/ATALAYAR/GUILLERMO LÓPEZ - Souleymane Ndiaye

M. Ndiaye, vous pouvez inviter les investisseurs espagnols et européens parce qu'il y aura une réunion très importante appelée Invest in Senegal en juillet à Dakar. 

Oui, nous invitons les investisseurs européens, et espagnols en particulier, à venir participer au forum d'investissement qui se tiendra à Dakar les 6, 7 et 8 juillet. Ce sera l'occasion de découvrir tout ce que le Sénégal peut offrir aux investisseurs, et je sais que ces derniers ne regretteront pas d'être venus. Et quand ils viendront, ce sera l'occasion de signer des accords de partenariat durable avec le Sénégal. 

Nous avons parlé d'investisseurs, d'hommes d'affaires, mais en ce qui concerne les personnes, que pouvez-vous leur dire pour qu'elles viennent au Sénégal et qu'elles profitent des plages et de tous les parcs naturels du Sénégal ? 

Oui, nous invitons les Espagnols à venir découvrir d'abord notre culture, la culture sénégalaise. Comme l'a souligné l'ambassadeur, il existe des similitudes entre la culture espagnole et la culture sénégalaise. Les Sénégalais aussi aiment venir, un de mes amis était récemment à Madrid et est allé au stade Santiago Bernabeu. Nous les invitons aussi à venir voir vraiment nos sentiments, notre culture, mais aussi notre offre de nature avec les animaux, nous les invitons aussi à venir découvrir la culture sénégalaise, c'est important.

Plus dans Économie et Entreprises