L'investissement émirati de 6 milliards de dollars est le premier investissement international au Soudan après le coup d'État du 25 octobre

Les EAU vont construire un nouveau port au Soudan

photo_camera PHOTO/AFP - Image de Port-Soudan

Les Émirats arabes unis ont signé un protocole d'accord avec le Soudan en vertu duquel le pays du Golfe investira 6 milliards de dollars dans un nouveau port sur la mer Rouge et dans un grand projet agricole dans ce pays africain. Cette annonce a été faite par le ministre soudanais des Finances, Gibril Ibrahim, et le président du groupe DAL, Osama Daoud Abdellatif, la plus grande entreprise soudanaise du pays et partenaire de l'opération aux Émirats arabes unis. 

Abdellatif a déclaré que le paquet d'investissements comprend une zone de libre-échange, un projet agricole majeur et un dépôt imminent de 300 millions de dollars pour la Banque centrale du Soudan. Le nouveau port à construire sur la mer Rouge, évalué à 4 milliards de dollars, est un projet conjoint entre le groupe DAL et Abu Dhabi Ports.  

general-abdel-fattah

Les nouvelles infrastructures comprendront une zone industrielle et de libre-échange et un petit aéroport international, un projet qui pourrait concurrencer le principal port national du pays, Port-Soudan, situé à 200 km au sud. Ce port a été fermé par un blocus politique pendant six semaines à la fin de l'année dernière, entraînant une perte d'activité pour les principaux chargeurs internationaux

L'accord avec les EAU prévoit également le développement d'un projet agricole dans la ville d'Abu Hamad, dans le nord du pays, entre Abu Dhabi IHC et DAL Agriculture. Selon les déclarations d'Abdellatif, le projet comprendrait une plantation de blé, de coton et d'autres cultures qui serait reliée au nouveau port par une route reliant les deux points financée par le Fonds de développement d'Abu Dhabi.  

protestas-sudan

Selon des sources gouvernementales soudanaises, le nouvel accord a été conclu entre le général Abdel Fattah al-Burhan et le président des EAU, le cheikh Mohammed bin Zayed, lors d'une récente visite dans le pays du Golfe. "Les Émirats arabes unis veulent un Soudan stable afin de pouvoir réaliser de plus en plus de ces investissements, mais nous n'attendons pas que tout soit parfait", a déclaré Abdellatif. 

Ce programme d'investissement des Émirats arabes unis est le premier dépôt étranger de ce type au Soudan depuis le coup d'État du 25 octobre 2021, lorsque les militaires ont pris le pouvoir, se sont autoproclamés général de corps d'armée Abdel Fattah al-Burham comme président du Conseil militaire de transition et ont déposé le premier ministre Abdalla Hamdok. 

mohamed-bin-zayed-al-nahyan

Cette prise de pouvoir militaire a porté un coup à la transition du Soudan vers un gouvernement démocratique et à la possibilité de réformer l'économie du pays grâce à des milliards de dollars de prêts et d'aide des principaux gouvernements occidentaux et des institutions financières internationales, après trois décennies de répression et d'isolement international sous le président islamiste autocratique Omar el-Béchir.  

Les pays occidentaux ont suspendu des milliards d'investissements au Soudan après la prise du pouvoir par les militaires, ce qui a entraîné le tarissement des devises étrangères et donc l'effondrement de l'économie, qui a également souffert de mauvaises récoltes. Cette situation fait que déjà un tiers de la population soudanaise est actuellement confrontée à une crise alimentaire causée par l'impact du climat, les troubles politiques et la flambée des prix alimentaires. 

Plus dans Économie et Entreprises