Les revenus (4 343 M€) augmentent de 13 % en 2023 par rapport à 2022, avec une accélération de la croissance au dernier trimestre de l'année (+15 % par rapport au T4 2022)

Les revenus, l'EBIT, le bénéfice net et le FCF d'Indra connaissent une croissance à deux chiffres en 2023

Presentación de resultados de Indra
Présentation des résultats d'Indra

Les revenus d'Indra en 2023 ont augmenté de 14% en monnaie locale (+13% en publié), par rapport à l'année précédente 2022, selon les propres divulgations de l'entreprise. 

  1. Faits saillants
  2. Un portefeuille record
  3. Autres faits marquants
  4. De très bons résultats

Faits saillants

  • Le chiffre d'affaires de Transport & Défense a augmenté de 19 % en monnaie locale, grâce à la forte croissance de Défense & Sécurité (+24 %, en raison de contributions plus élevées des projets FCAS et Eurofighter) ; et du Trafic aérien (+25 % en raison de fortes performances en Inde, en Belgique et au Sénégal, ainsi que des contributions inorganiques de la division Selex d'ATM aux États-Unis et de Park Air). En outre, le chiffre d'affaires de Transport a augmenté de 7 % grâce à la certification des étapes de plusieurs contrats au cours du quatrième trimestre 2023 (projet d'infrastructure à l'aéroport de Lima, autoroute I-66 aux États-Unis, systèmes de collecte de péage sur le Tren Maya au Mexique, projet ferroviaire en Roumanie et systèmes de gestion de tunnels en Irlande et au Royaume-Uni).
  • Le chiffre d'affaires de la division Minsait en 2023 a augmenté de 11 % en monnaie locale. Tous les secteurs verticaux ont affiché une croissance à deux chiffres (services financiers 14 %, énergie et industrie 13 % et administrations publiques et soins de santé 12 %), à l'exception des télécommunications et des médias (baisse de 1 % due à l'achèvement d'un contrat d'externalisation des processus administratifs en Colombie). Il convient de noter la croissance de l'activité Administrations publiques et soins de santé, à l'exclusion de l'activité électorale (21 %, en raison de l'augmentation de l'activité dans les projets stratégiques dérivés des fonds européens avec le gouvernement central et régional), ainsi que dans les domaines des moyens de paiement, de la cybersécurité et des activités numériques, menées par l'intelligence artificielle (IA) et le cloud. De même, au cours de l'exercice 2023, l'offre traditionnelle d'externalisation a été modernisée, en la faisant évoluer vers des formats Cloud et en commençant à intégrer l'IA générative dans les différents services.

Pour le quatrième trimestre 2023, les revenus ont augmenté de 16 % en monnaie locale (15 % en données publiées) par rapport à la même période de l'année précédente :

  • Les revenus de la division Transport & Defence ont augmenté de 22% en monnaie locale, avec une croissance à deux chiffres dans tous les verticaux : Transport de 36% ; Trafic aérien de 24% et Défense & Sécurité de 14%.
  • Le chiffre d'affaires de Minsait au quatrième trimestre a augmenté de 13 % en monnaie locale, avec une croissance à deux chiffres dans tous les secteurs (administrations publiques et soins de santé 26 %, services financiers 12 % et énergie et industrie 10 %), à l'exception des télécommunications et des médias, qui ont baissé de 3 %.

Les taux de change ont réduit le chiffre d'affaires de 55 millions d'euros en 2023, principalement en raison de la dépréciation des devises dans les Amériques (Argentine et Colombie) et dans la région AMEA (principalement les Philippines, l'Australie et la Chine). Sur le trimestre, les taux de change ont réduit le chiffre d'affaires de 19 M€, principalement en raison de la dépréciation du peso argentin.

Le chiffre d'affaires organique en 2023 (excluant la contribution inorganique des acquisitions et l'effet des taux de change) a augmenté de 12 %. Par division, Transport & Defence a progressé de 17 % et Minsait de 9 %. Le chiffre d'affaires organique du quatrième trimestre a augmenté de 14 %, avec une hausse de 18 % pour Transport & Défense et de 12 % pour Minsait.

Digital, Proprietary Solutions et Third-Party Solutions & Other (56% des revenus de Minsait) ont collectivement augmenté de 8% en termes déclarés en 2023. Il convient de noter en particulier la croissance de la division Proprietary Solutions (28% ; 11% du chiffre d'affaires de Minsait), tirée par l'activité Moyens de paiement (croissance organique ainsi que la contribution inorganique de la société chilienne Nexus) et la division Digital (17% ; 29% du chiffre d'affaires de Minsait), qui continue d'enregistrer une forte demande des clients dans les domaines de la cybersécurité, de l'intelligence artificielle et de la migration vers le Cloud.

Un portefeuille record

Le carnet de commandes en 2023 s'élève à 6 776 M€, affichant une croissance de 7 % en données publiées par rapport à 2022. Le carnet de commandes de la division Transport & Défense s'élève à 4 627 M€ et augmente de 1 % en glissement annuel, Défense & Sécurité ayant un carnet de commandes cumulé de 2 953 M€. Le carnet de commandes de Minsait s'est élevé à 2 149 millions d'euros et a augmenté de 25 % par rapport à 2022. Le ratio carnet de commandes/chiffre d'affaires pour les douze derniers mois s'est établi à 1,56x en 2023, contre 1,64x en 2022.

Les prises de commandes nettes en 2023 ont diminué de 3 % en monnaie locale (4 % en données publiées), principalement en raison de la signature de la phase 1B du projet FCAS, intervenue à la fin de l'année précédente (39 M€ en 2023 contre 575 M€ en 2022). En excluant cet effet, les prises de commandes auraient augmenté de 8% en données publiées :

  • Les prises de commandes de Transport & Défense en 2023 ont diminué de 28 % en monnaie locale, en raison des baisses enregistrées dans Défense & Sécurité (moins 39 %, en raison de la comparaison du projet FCAS) et dans Trafic aérien (moins 23 %, également en raison de la forte prise de commandes - de 62 % - qui a eu lieu en 2022 par rapport à 2021, liée aux contrats d'Enaire en Espagne, de DFS en Allemagne, d'Avinor en Norvège, et aux projets en Inde et en Australie). Sur une note positive, les prises de commandes dans le secteur des transports ont augmenté de 7% (notamment le Tren Maya au Mexique et les systèmes de péage aux États-Unis).
  • Les prises de commandes de Minsait en 2023 ont augmenté de 19 % en monnaie locale, poursuivant la forte demande des clients et avec tous les secteurs verticaux affichant une croissance à deux chiffres (services financiers 26 % ; administrations publiques et soins de santé 20 % ; télécommunications et médias 19 % et énergie et industrie 11 %). Il convient de noter la croissance dans le secteur des administrations publiques et des soins de santé, qui a compensé la forte prise de commandes en 2022 due au projet d'élections en Angola (sans le projet d'élections, la prise de commandes dans ce secteur vertical aurait augmenté de 32 % en termes réels, principalement en raison de l'attribution de grands projets stratégiques financés par des fonds européens).

Autres faits marquants

L'EBITDA publié en 2023 s'est élevé à 446 M€, contre 400 M€ en 2022, soit une croissance de 11 %, ce qui équivaut à une marge d'EBITDA de 10,3 % en 2023 et de 10,4 % l'année précédente. Sur une base trimestrielle, l'EBITDA s'élève à 141 M€ contre 118 M€ au 4ème trimestre 2022 (équivalent à une marge de 10,6% au 4ème trimestre 2023 contre 10,2% au 4ème trimestre 22).

Marc Murtra, Indra
Marc Murtra, Indra

La marge opérationnelle de l'année s'établit à 403 M€ contre 354 M€ en 2022, soit une marge de 9,3% contre 9,2 %. La marge opérationnelle du dernier trimestre de l'année s'élève à 134 M€ contre 112 M€ à la même période de l'année précédente (équivalent à une marge de 10,1% contre 9,7 %).

  • La marge opérationnelle de la division Transport & Défense en 2023 s'établit à 13,4 % contre 12,9 % en 2022, grâce à l'augmentation de la rentabilité des activités Défense & Sécurité et Trafic aérien. Au quatrième trimestre, la marge opérationnelle s'est établie à 14,2 %, soit la même rentabilité qu'au cours de la même période de 2022.
  • La marge opérationnelle de la division Minsait en 2023 a été de 6,9 % contre 7,3 % en 2022 ; une rentabilité plus faible principalement due à la contribution du projet des élections en Angola qui s'est déroulé au cours de l'année précédente. Au quatrième trimestre, la marge d'exploitation s'est établie à 7,0 %, contre 6,6 % au quatrième trimestre 2022 ; une amélioration due au levier opérationnel, à l'amélioration du mix, ainsi qu'à la baisse de la pression de l'inflation salariale. 

L'EBIT publié en 2023 s'est élevé à 347 M€ contre 300 M€ en 2022, soit une augmentation de 15 % en données publiées, ce qui équivaut à une marge de 8,0 % contre 7,8 %. L'EBIT rapporté au quatrième trimestre s'est élevé à 119 M€ contre 96 M€ au cours des mêmes mois de l'année précédente, ce qui équivaut à une marge d'EBIT de 9,0 % contre 8,3 % :

  • La marge d'EBIT de Transport & Défense s'est établie à 12,7 % contre 12,2 % en 2022. La marge EBIT au quatrième trimestre 2023 s'est établie à 13,7 % contre 13,8 % au quatrième trimestre 2022.
  • La marge d'EBIT de Minsait en 2023 s'est élevée à 5,3 % contre 5,5 % en 2022. Au cours des trois derniers mois de l'année, la marge EBIT s'est établie à 5,4 % contre 4,6 % au cours de ces mêmes mois de l'année précédente.

Le bénéfice net s'élève à 206 M€ en 2023 contre 172 M€ en 2022, soit une augmentation de 20 %.

Le flux de trésorerie disponible s'est élevé à 312 millions d'euros, contre 253 millions d'euros en 2022. Cette croissance s'explique principalement par la hausse de la rentabilité opérationnelle, l'amélioration de la variation du fonds de roulement et l'augmentation des recettes de subventions. La génération de trésorerie au dernier trimestre 2023 s'élève à 195 M€ contre 199 M€ au quatrième trimestre 2022.

La dette nette s'établit à 107 M€ en décembre 2023 contre 43 M€ en décembre 2022. Le ratio Dette nette/EBITDA LTM (hors impact IFRS 16) s'établit à 0,3x en décembre 2023 contre 0,1x en décembre 2022. Cette augmentation de la Dette Nette s'explique par le poste des investissements financiers (284 M€ relatifs aux paiements pour les acquisitions) ; le paiement du dividende en juillet 2023 (44 M€) imputé sur les bénéfices de 2022 ; et par l'acquisition d'actions propres (33 M€) pour couvrir principalement la livraison future d'actions dans le cadre du plan de rémunération à moyen terme 2021-2023.

José Vicente de los Mozos, Indra
José Vicente de los Mozos, Indra

De très bons résultats

Selon Marc Murtra, président d'Indra, "ces résultats sont le fruit du travail et des efforts consentis chez Indra. Au cours de la période 2023, les domaines de la Défense et de la Technologie ont continué à croître et nous avons fait un effort significatif pour améliorer continuellement le travail que nous faisons pour nos clients. Nous pensons que nous disposons d'un excellent point de départ pour notre nouveau plan stratégique".

Commentant les résultats financiers, José Vicente de los Mozos, PDG d'Indra, a déclaré : "Les actions que nous avons mises en œuvre au cours du second semestre 2023 nous ont permis d'améliorer les objectifs révisés en matière de chiffre d'affaires, d'EBIT et de FCF que nous avions fixés à la clôture des résultats du premier semestre de l'année dernière. Ces résultats démontrent la position forte de l'entreprise, ce qui nous permettra d'établir une base solide pour notre plan stratégique Leading The Future, que nous présenterons le 6 mars et qui sera le point de départ de l'avenir de croissance constante d'Indra".

Envíanos tus noticias
Si conoces o tienes alguna pista en relación con una noticia, no dudes en hacérnosla llegar a través de cualquiera de las siguientes vías. Si así lo desea, tu identidad permanecerá en el anonimato