Hammouchi nomme 11 nouveaux hauts responsables de la sécurité dans plusieurs villes marocaines

Ces nominations reflètent l'engagement du gouvernement marocain en faveur de la sécurité des citoyens et de l'efficacité des services de sécurité du pays
<strong>PHOTO/X/@DGSN_MAROC</strong>
PHOTO/X/@DGSN_MAROC

Les nouvelles nominations annoncées par le directeur général de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), Abdellatif Hammouchi, visent à centraliser l'administration de la sécurité publique. Il s'agit notamment de l'adjoint au chef de la zone de sécurité de l'aéroport international Mohammed V de Casablanca, d'un chef d'équipe affilié à la Direction de l'information publique de l'Etat à Ojuda et du chef de l'équipe du tourisme de Casablanca.

Selon un rapport publié par la DGSN, ces nouveaux postes s'inscrivent dans une dynamique de travail permanent visant à accroître l'efficacité et la productivité des policiers, à les faire tourner dans les centres de responsabilité et à confier la gestion sur le terrain des unités de police à des professionnels hautement qualifiés, des agents de sécurité qualifiés capables d'élaborer des plans de travail visant à améliorer la sécurité des citoyens et à assurer la sécurité des biens. 

Le gouvernement marocain a fait un pas en avant pour renforcer la sécurité des citoyens dans le pays. Récemment, de nouveaux responsables ont été nommés dans le domaine de la sécurité. Tout d'abord, trois chefs de départements de sécurité ont été nommés à Casablanca, Ait Melloul et Kenitra. Ces responsables seront chargés de diriger les efforts de sécurité dans leurs régions respectives et travailleront en étroite collaboration avec les autorités locales et nationales pour assurer la sécurité des citoyens.

Fotografía de archivo, fuerzas especiales marroquíes hacen guardia en la entrada de un edificio durante operación antiterrorista - REUTERS/YOUSSEF BOUDLAL
Photo d'archives, les forces spéciales marocaines montent la garde à l'entrée d'un bâtiment lors d'une opération anti-terroriste - REUTERS/YOUSSEF BOUDLAL

En outre, deux cadres de sécurité ont été nommés à la tête des divisions de la circulation routière à Bouznika et Yahya Al-Gharb. Ces départements seront chargés de surveiller et de contrôler la circulation dans leurs régions respectives, en étroite collaboration avec les services de la circulation et de la sécurité pour assurer la sécurité sur les routes et les autoroutes. 

Enfin, deux attachés administratifs principaux de la police ont été nommés à Imzouren et Smara. Ces officiers seront responsables de la supervision et de la gestion des ressources policières dans leurs régions respectives, travaillant en étroite collaboration avec les autorités locales et nationales pour assurer la sécurité des citoyens.  

DGSN - PHOTO/FILE
DGSN - PHOTO/FILE

La sécurité est une question essentielle au Maroc. Cependant, la Direction générale de la sécurité territoriale (DGST) est souvent confondue avec la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).  La DGST se concentre sur la sécurité territoriale, c'est-à-dire la sécurité dans les villes et les zones rurales. Elle est chargée de la prévention de la criminalité, des enquêtes et de la protection de la population civile.  

La DGSN, quant à elle, s'occupe de la sécurité nationale, c'est-à-dire de la lutte contre le terrorisme, de la sécurité des frontières et de la coopération internationale. La DGSN est la plus haute agence du pays et est responsable de la coordination de la sécurité nationale. 

Véhicule de la DGSN - PHOTO/ARCHIVO

Bien que les deux agences aient des objectifs différents, elles travaillent ensemble pour assurer la sécurité du Maroc. La DGST se concentre sur la sécurité au niveau local, tandis que la DGSN se concentre sur la sécurité au niveau national. Ensemble, les deux agences travaillent à la sécurité du Maroc et à la protection de sa population. 

Depuis 2005, les deux agences ont investi dans l'amélioration des infrastructures et de l'application de la loi pour assurer la sécurité du Maroc. La DGST a modernisé ses installations et sa technologie pour améliorer l'efficacité de la lutte contre la criminalité et la DGSN pour améliorer la lutte contre le terrorisme et la sécurité des frontières. 

Dans le cadre d'une série de nominations importantes, des cadres de sécurité ont été établis à des postes clés dans les services décentralisés de sécurité publique et de gestion administrative de la police. Ces nominations visaient à renforcer la structure organisationnelle et l'efficacité des services de sécurité au Maroc.