Cette étape historique a permis de créer des ponts entre un pays arabe appartenant au Maghreb et le pays hébreu

Le Maroc et Israël célèbrent un an de rapprochement diplomatique

FOTO/ARCHIVE - Drapeaux israélien et marocain

Le Maroc, Israël et les Etats-Unis sont à l'avant-garde d'une nouvelle étape diplomatique au Maghreb. La triple alliance a maintenant un an depuis sa signature à Rabat, donnant lieu à un accord tripartite entre les représentants marocains, américains et israéliens.

Cette étape historique, influencée par les Accords d'Abraham, a permis de créer des ponts entre un pays arabe, appartenant à la région du Maghreb, et le pays hébreu. La signature de l'accord, soutenue par le roi Mohammed VI, a marqué le début du rétablissement des relations diplomatiques qui avaient été tendues après deux décennies de malentendus.

acuerdo-israel-marruecos

L'ancien président Donald Trump a annoncé ce nouveau rapprochement avec le Premier ministre de l'époque, Benjamin Netanyahu, par le biais d'un réseau social qui est devenu son principal moyen de diffusion : Twitter. En outre, le rétablissement de ces relations, un rapprochement qui favoriserait la coopération en matière de sécurité, de commerce et de questions militaires, se ferait en échange du fait que les États-Unis remplissent leur rôle et reconnaissent la souveraineté marocaine sur le Sahara occidental.

Tant la reconnaissance de Washington que le rétablissement des relations entre le Maroc et Israël ont inauguré une nouvelle situation géopolitique qui a influencé de manière significative la configuration d'un nouveau scénario dans la région. Les conséquences de cette nouvelle donne ne se sont pas fait attendre et, en un an seulement, nous avons assisté à une série de rencontres diplomatiques et de coopération d'une importance particulière.

sistema-defensa-aerea-cupula-hierro-israel

A cet égard, Rabat a eu un agenda intense de coopération avec Tel Aviv, notamment dans les domaines de la sécurité et du renseignement. Même après la deuxième Intifada, une période où le Maroc et Israël n'entretenaient pas de relations normales, les deux pays ont continué à coopérer dans ces deux domaines, qui sont essentiels au maintien de la stabilité dans la région.

Cette année d'amitié entre Israël et le Maroc a également été facilitée par les liens sociaux et culturels forts qui unissent les deux pays. La communauté sépharade du Maroc continue de jouer un rôle important dans le rayonnement culturel et social du pays. De même, leur présence a influencé une augmentation du tourisme israélien dans le pays, qui souhaite découvrir les liens culturels entre sa culture et le Maroc.

Un accord de sécurité "sans précédent"

Dans la nouvelle ère politique, avec Joe Biden comme président des États-Unis, Naftali Bennet comme nouveau ministre d'Israël et Aziz Ajanouch comme premier ministre du royaume alaouite, les relations entre le Maroc et Israël n'ont fait que se développer. Il y a tout juste un mois, le ministre israélien de la défense, Benny Gantz, s'est rendu à Rabat pour signer un accord militaire historique.

nasser-bourita-marruecos

Dans ce pacte, le Maroc a reçu le système de défense israélien connu sous le nom de "Dôme de fer" et d'autres systèmes de défense de haute technologie, ce qui se traduit par une plus grande influence israélienne au Maroc et le renforcement de la sécurité et de la défense marocaines.

Ce voyage était le premier d'un ministre israélien au Maroc, un exercice chargé de symboles pour tout ce que son transfert impliquait. A cet égard, le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a souligné que cet accord "permettrait des exportations israéliennes vers le Maroc" dans des domaines qui vont au-delà des armes, comme la cybersécurité. C'est dans ce domaine qu'Israël maintient une puissance importante, disposant même d'une "capitale de la cybersécurité" en plein désert, la ville de Beer Sheva.

dron-israel-marruecos

Par ailleurs, la ministre israélienne de l'Économie, Orna Barbivai, devrait se rendre au Maroc en 2022, selon David Grovin, qui a souligné que sa visite devrait "constituer une étape importante qui sera marquée par la signature d'un accord économique majeur".

Ouverture d'ambassades

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Yair Lapid, a inauguré la réouverture du bureau de représentation d'Israël dans le royaume, qui avait été fermé pendant la deuxième Intifada en 2000. 

embajador-israel-marruecos

Lors de sa visite au Maroc, Yair Lapid a également déclaré que les deux pays allaient "élever leur représentation diplomatique au rang d'ambassades". Cela élargirait le "cercle des alliés arabes" d'Israël dans la région, ce qui entraînerait une normalisation significative des relations diplomatiques entre différents pays arabes et Israël.

Bien que le Maroc suive de près la question palestinienne, le royaume a tendu la main à Israël, comprenant l'importance de la diplomatie pour maintenir la paix dans une région qui cherche à établir la paix au-delà des différences.

Envíanos tus noticias
Si conoces o tienes alguna pista en relación con una noticia, no dudes en hacérnosla llegar a través de cualquiera de las siguientes vías. Si así lo desea, tu identidad permanecerá en el anonimato