Il s'agit de la première visite de responsables houthis dans le Royaume depuis le début de la guerre

Une délégation houthie se rend en Arabie saoudite pour négocier un cessez-le-feu permanent au Yémen

PHOTO / REUTERS – Militantes hutíes cerca de la ciudad de Hodeidah, Yemen
photo_camera PHOTO / REUTERS - Militants houthis près de la ville de Hodeidah, Yémen

Plusieurs responsables houthis se rendront jeudi soir en Arabie saoudite avec une délégation d'Oman pour négocier un éventuel cessez-le-feu permanent au Yémen afin de mettre fin à la guerre, ont déclaré à Reuters deux personnes impliquées dans les pourparlers.

Selon ces sources, qui ont parlé sous couvert d'anonymat, les discussions entre l'Arabie saoudite et les Houthis porteront sur la réouverture totale des ports et de l'aéroport de Sanaa contrôlés par les Houthis, le paiement des salaires des fonctionnaires, les revenus du pétrole, les efforts de reconstruction et un calendrier pour le départ des forces étrangères du Yémen. 

Ce voyage sera la première visite officielle de responsables houthis au Royaume depuis que la guerre a éclaté au Yémen en 2014, après que le groupe chiite soutenu par l'Iran a renversé le gouvernement de Sanaa, soutenu par l'Arabie saoudite et une partie de la communauté internationale.  

AFP/KHALED ZIAD - Niños yemeníes asisten a clases al aire libre en una escuela gravemente dañada el primer día del nuevo año académico en la provincia occidental de Hodeida, devastada por la guerra en Yemen, el 17 de octubre de 2022
AFP/KHALED ZIAD - Des enfants yéménites suivent des cours à l'extérieur d'une école gravement endommagée, le premier jour de la nouvelle année scolaire dans la province occidentale de Hodeidah, déchirée par la guerre

Depuis, le conflit a plongé le Yémen dans la violence, l'instabilité et la pauvreté, faisant de ce pays la crise humanitaire la plus grave de la planète. Des centaines de milliers de personnes sont mortes ces dernières années, tandis que la grande majorité des survivants dépendent de l'aide humanitaire internationale.  

En raison de la situation désastreuse dans laquelle se trouve le pays, les Nations unies et des pays tels que les États-Unis et Oman ont tenté de négocier des cessez-le-feu et des négociations. Le premier cycle de négociations entre Riyad et Sanaa, sous la médiation d'Oman et en coordination avec les efforts de paix de l'ONU, a eu lieu en avril lorsque des émissaires saoudiens se sont rendus à Sanaa.

D'autre part, l'Arabie saoudite a également pris des mesures importantes pour mettre fin à la guerre. À cet égard, il convient de noter le rétablissement des relations entre l'Arabie saoudite et l'Iran en avril dernier grâce à la médiation de la Chine, un développement qui a été considéré comme un coup de pouce à la paix tant attendue au Yémen. La fin du conflit au Yémen constituerait une étape importante au Moyen-Orient et favoriserait la stabilité et la sécurité dans la région

Plus dans Politique
Yahya Sinwar, jefe de Hamas en la Franja de Gaza- MAJDI FATHI / NurPhoto / NurPhoto vía AFP
Israël nie que le chef du Hamas à Gaza se soit enfui en Égypte par un tunnel, comme l'affirment les médias arabes. La photo d'un homme arrêté qui ressemble beaucoup à Sinwar a également circulé ces dernières heures

Où est Yahya Sinwar ?

Tinduf - PHOTO/FILE
Alger ne s’attendait nullement à pareil coup de la part de l’ambassadrice américaine Elizabeth Moore Aubin. Au moment où elle posait pour une photo souvenir avec les magistrats de la cour suprême à l’issue d’une visite qu’elle venait de rendre à leur institution, l’ambassade US diffusait un communiqué dissuadant les occidentaux à se rendre à Tindouf pour cause de terrorisme

Les Etats-Unis, l’Espagne et le Royaume Uni mettent en garde leurs ressortissants désireux de se rendre à Tindouf

Las princesas Lalla Meryem, Lalla Asmae y Lalla Hasnaa fueron recibidas por Brigitte Macron en Francia
Les princesses Lalla Meryem, Lalla Asmae et Lalla Hasnaa ont été reçues par l'épouse du président français Emmanuel Macron et l'ambassadeur de France a exhorté à clarifier la question du Sahara occidental, qui sépare toujours les deux nations

La France et son rapprochement avec le Maroc