Le forum Asie-Pacifique, qui se tient après la réunion du G20 et le sommet de l'ASEAN, verra la participation de Macron et de Mohamed Bin Salman. Ni Biden ni Poutine ne seront présents

La guerre en Ukraine et ses conséquences économiques, questions clés au sein de l'APEC

photo_camera REUTERS/GLEB GARANINCH - Des voitures en feu après une frappe militaire russe dans le centre de Kiev

Le forum de la Coopération économique Asie-Pacifique (APEC) débute à Bangkok dans un contexte économique mondial incertain en raison de la guerre en Ukraine et de la reprise après la pandémie de COVID-19. Les dirigeants régionaux et internationaux se réuniront dans la capitale thaïlandaise peu après la réunion du G20 en Indonésie - une réunion qui a été secouée par l'impact de deux missiles sur le territoire polonais - et le sommet de l'ASEAN (Association des nations de l'Asie du Sud-Est) au Cambodge, qui s'est terminé sans déclaration finale.

Le 18 et le 19, les représentants des 21 pays de l'APEC aborderont des questions telles que la durabilité et la reprise économique dans la région. Comme l'a annoncé le Premier ministre thaïlandais Prayut Chan-o-cha, le sommet se concentrera sur les "nouvelles formes de commerce et d'investissement" et sur "la nécessité de reconnecter les chaînes d'approvisionnement". Le ministre des Affaires étrangères, Don Pramudwinai, a souligné que le sommet "doit surmonter les défis actuels et apporter de l'espoir au monde"

Parmi les participants au sommet de Bangkok figurent le président chilien Gabriel Boric, le président philippin Ferdinand Marcos Jr, la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern, ainsi que les dirigeants japonais et chinois Fumio Kishida et Xi Jinping.

Ces deux derniers - Kishida et Xi - doivent tenir une réunion bilatérale en marge du sommet, selon l'AFP. La réunion serait la première conversation en tête-à-tête de Jinping avec un Premier ministre japonais depuis 2019. Ferdinand Marcos Jr et Jacinda Ardern ont également confirmé qu'ils s'entretiendront avec Xi. 

china-xi-jinpìng

Lors du récent sommet du G20, le président chinois a rencontré son homologue américain, Joe Biden. Dans le but de désamorcer la rivalité entre les deux puissances, les deux dirigeants ont tenu une réunion de trois heures au cours de laquelle ils ont réaffirmé leur volonté d'éviter une escalade des tensions qui pourrait conduire à un conflit. Ils ont également souligné les dangers et les menaces d'utilisation d'armes nucléaires dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

Les développements en Ukraine joueront un rôle clé dans le sommet de l'APEC en raison de leurs effets économiques sur la région. L'impact récent de deux missiles sur le territoire polonais a dangereusement envenimé le conflit. À Bali, Biden a convoqué une réunion d'urgence avec les alliés du G7 et de l'OTAN afin de clarifier les faits. Au final, les États-Unis, l'OTAN et la Pologne ont tous souligné que les missiles provenaient probablement du système de défense aérienne ukrainien. Cependant, ils ont désigné la Russie comme le principal coupable. Kiev, pour sa part, continue de blâmer Moscou et demande une enquête. 

Outre les dirigeants de l'APEC, le président français Emmanuel Macron et le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman se sont également rendus en Thaïlande pour participer au forum.

En revanche, Biden et Vladimir Poutine, présidents des États-Unis et de la Russie - pays membres de l'APEC - ne participeront pas au sommet. Biden sera représenté par la vice-présidente Kamala Harris, tandis que le premier vice-premier ministre Andrei Belousov remplacera Poutine.

Comme le note EFE, les pays de l'APEC regroupent 2,9 milliards de personnes, soit 38 % de la population mondiale. Les 21 pays ont un PIB combiné de 53 000 milliards de dollars - 61 % du PIB mondial - et des échanges commerciaux évalués à 24 000 milliards de dollars, soit près de 50 % du commerce international.