Plus de 360 entreprises espagnoles délocalisent leur production au Maroc

Environ 10 % d'entre elles sont actives dans l'industrie agroalimentaire 
Campos de cultivos en Lareche - PHOTO/ATALAYAR
Champs de culture à Lareche - PHOTO/ATALAYAR

Plus de 360 entreprises espagnoles ont délocalisé leur production au Maroc, fuyant les politiques imposées par l'Union européenne, selon le portail marocain Maghreb Online, qui se base sur les données de l'Institut espagnol des exportations et des investissements (ICEX). 

Environ 10 % d'entre eux travaillent dans l'industrie agroalimentaire, y compris plusieurs géants de l'alimentation comme Ebro Foods (Brillante, SOS) et Borges (noix).

Les informations de l'ICEX, initialement rapportées par le média espagnol Vozpópuli en février 2024, indiquent que plusieurs entreprises espagnoles ont délocalisé leur production tandis que d'autres opèrent par le biais de leurs filiales ou en partenariat avec des entreprises marocaines en raison de la simplification des procédures douanières.  

Les exportateurs de l'UE bénéficieront en fin de compte de l'élimination des droits de douane marocains sur les importations de 70 % des produits agricoles et de la pêche, une mesure qui permettra d'économiser environ 100 millions d'euros en droits de douane une fois qu'elle sera mise en œuvre, indique la source. 

Ganado ovino en Larache - PHOTO/ATALAYAR
Moutons à Larache - PHOTO/ATALAYAR

"De plus en plus d'entreprises espagnoles manifestent leur intérêt pour l'investissement ou l'ouverture de filiales dans le pays du Maghreb", a déclaré à EFE une source espagnole au Maroc proche du secteur des affaires. 

Une autre entreprise espagnole qui a décidé d'étendre sa production au Maroc est le géant du textile Inditex. "Cela nous permet de répondre à la demande et de nous adapter rapidement et efficacement aux nouvelles normes sociales et environnementales. La proximité est l'un des critères clés de notre chaîne d'approvisionnement, qui nous permet de répondre rapidement au marché", ont déclaré des sources de l'entreprise espagnole à l'agence de presse. 

Fabrica textil en un parque industrial conectado a una zona de libre comercio en la ciudad marroquí de Tánger - AFP/FADEL SENNA
Usine textile dans un parc industriel relié à une zone franche dans la ville marocaine de Tanger - AFP/FADEL SENNA

L'entreprise souligne qu'une partie "très importante" des usines de coupe, de confection, de teinture, de lavage, d'impression ou de finition qui fabriquent ses vêtements en 2023 sont situées en Espagne ou dans des pays proches tels que le Portugal, la Turquie ou le Maroc, un pays où Inditex garantit des emplois indirects à 94 563 personnes. 

L'Espagne est le premier partenaire commercial du Maroc, devant la France et la Chine en termes d'exportations et d'importations. Les exportations espagnoles vers le royaume nord-africain ont atteint le chiffre record de 9,5 milliards d'euros en 2021. 

Línea de producción en la nueva segunda fase de la fábrica de Renault en Tánger - AFP/FADEL SENNA
Ligne de production dans la nouvelle deuxième phase de l'usine Renault à Tanger - AFP/FADEL SENNA

Outre l'Espagne, d'autres entreprises européennes telles que Renault (France) et Stellantis (Pays-Bas) ont choisi de délocaliser une partie de leur production au Maroc. Ces deux entreprises, dédiées à l'industrie automobile, ont établi leur siège social dans le Royaume.