Israël rouvre son économie, avec près de 50% de la population vaccinée 

Israël rouvre une grande partie de ses entreprises, ce qui constitue un nouveau pas en avant dans sa désescalade 

AP/SEBASTIAN SCHEINER - Des manifestants israéliens tiennent des pancartes lors d'une manifestation contre le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu devant la résidence du Premier ministre à Jérusalem.

Aujourd'hui, Israël fait un pas de plus vers sa désescalade avec la réouverture de la plupart des entreprises et lance l'utilisation du certificat vert, qui ne permet l'accès à certains espaces qu'aux personnes vaccinées ou qui se sont remises du COVID-19. 
 
Les magasins au niveau de la rue qui étaient encore fermés, les marchés en plein air, les centres commerciaux, les bibliothèques et les musées peuvent rouvrir à tous avec des règles strictes pour la prévention du virus. 
 
Parallèlement, les élèves des cinquième et sixième années de l'école primaire et des deux dernières années de l'école secondaire peuvent retourner en classe dans les zones où le taux de morbidité est faible, après que les plus jeunes, les classes maternelles et les premières années de l'école primaire, l'aient déjà fait il y a plus d'une semaine.  
 
Les gymnases, les piscines, les hôtels et les lieux de manifestations sportives ou culturelles - tels que les théâtres - sont également autorisés à ouvrir, mais seuls les citoyens ayant déjà reçu deux doses du vaccin ou ayant vaincu le coronavirus sont autorisés à entrer. 
 
Ils peuvent prouver leur statut grâce au "certificat vert", un document numérique de six mois qui identifie leurs coordonnées à l'aide d'un code QR. Vous pouvez l'obtenir à partir d'une application du ministère de la santé qui a été lancée cette semaine.  
 
La levée des restrictions fait partie de la deuxième phase de la désescalade qu'Israël a entamée le 7 février, après un troisième enfermement de six semaines dans tout le pays.  
 
La troisième phase devrait commencer le 7 mars, date à laquelle les cafés et les restaurants devraient rouvrir, et les étudiants devraient retourner à l'école pour des cours qui, pour l'instant, se poursuivent avec des classes virtuelles. 
 
La réouverture progressive dans le pays se poursuit alors que l'aéroport international Ben Gurion est presque complètement fermé depuis la fin janvier pour empêcher l'entrée de mutations, et cette semaine sa fermeture a été prolongée jusqu'au 6 mars.  
 
Israël fait également des progrès dans sa campagne de vaccination, la plus rapide au monde : plus de 45 % de la population a reçu au moins une dose du vaccin Pfizer. En outre, près de 2,9 millions de personnes ont déjà reçu leur deuxième dose. 
 
En outre, le taux d'infection a diminué ces dernières semaines, et selon les données sanitaires publiées samedi, la mortalité par COVID-19 a été réduite de 98,9 % chez ceux qui ont reçu la deuxième dose du vaccin après au moins 14 jours.  
 
Le gouvernement vise à immuniser la plupart de la population d'ici la fin mars, date à laquelle le pays tiendra des élections générales.  
 
Depuis le début de la pandémie, Israël, avec une population de 9,2 millions d'habitants, a enregistré près de 750 000 infections et 5 526 décès. 

Envíanos tus noticias
Si conoces o tienes alguna pista en relación con una noticia, no dudes en hacérnosla llegar a través de cualquiera de las siguientes vías. Si así lo desea, tu identidad permanecerá en el anonimato