Les attaques armées contre la Garde nationale tunisienne se sont multipliées au cours des deux dernières années

La police tunisienne déjoue une attaque terroriste imminente

Atalayar_Túnez Operacion Antiterrorista

Le ministère tunisien de l'Intérieur a annoncé le démantèlement d'une cellule terroriste et la mise en échec d'une attaque imminente contre un siège de sécurité dans le gouvernorat de Sfax, dans l'est du pays.

Une déclaration publiée par le ministère tunisien de l'intérieur lui-même confirme que les terroristes présumés de cette cellule ont été arrêtés, et que l'enquête a montré que les terroristes étaient parfaitement expérimentés dans la fabrication de matériaux explosifs. Des sources officielles confirment également que cette cellule avait des liens étroits avec Daesh.

Atalayar_Túnez Operacion Antiterrorista

La Tunisie a subi plusieurs attaques et luttes contre les groupes armés et les trafics en tous genres à ses frontières. Depuis la révolution, le pays tente de restructurer et d'équiper ses services de défense et de l'intérieur, avec l'aide de la coopération internationale. Les attaques armées contre la Garde nationale tunisienne se sont multipliées ces deux dernières années, notamment dans la région de Kasserine, à la frontière avec l'Algérie, une zone montagneuse où des groupes armés originaires de Tunisie et d'autres régions du Sahel se sont établis dans le sillage du printemps arabe.

Les actions terroristes se sont également multipliées dans la capitale du pays au cours de l'année écoulée, le plus récemment le 2 mars lorsque deux kamikazes présumés sur une moto ont fait exploser un engin devant l'ambassade des États-Unis. Deux mois plus tôt, une jeune femme portant un appareil dans son sac à main s'était suicidée devant un couple de policiers, rue Habib Bourguiba, la principale artère de la Tunisie.

Atalayar_Túnez Operacion Antiterrorista

En 2015, trois attaques djihadistes dans la capitale et à Sousse ont tué 72 personnes, dont 60 touristes étrangers, et 12 membres de la garde présidentielle. Les attentats ont fait sombrer le tourisme, l'un des piliers de l'économie tunisienne, auquel il contribuait à hauteur de 14% du PIB, et dont le pays n'a toujours pas réussi à se relever.

Le pays est conscient des problèmes liés au terrorisme, le ministre tunisien de l'intérieur lui-même, Hisham El-Mechichi, avait déjà révélé il y a un an que la Tunisie est toujours confrontée à des menaces terroristes avec l'escalade des activités des organisations extrémistes surtout pendant le mois de Ramadan.