Le football est devenu un outil pacifique qui fait entendre la voix de la paix et de la coexistence, et c'est un succès partagé grâce à la dernière décision de la FIFA de formaliser l'organisation conjointe de la Coupe du monde 2030 entre le Maroc, l'Espagne et le Portugal

Réactions positives et commentaires encourageants dans les médias marocains suite à la désignation du pays hôte de la Coupe du monde 2030

Aficionados del Wydad ondean banderas durante el partido de fútbol de la segunda ronda de la Copa Mundial de Clubes de la FIFA entre el Wydad AC marroquí y el Al-Hilal saudí en el estadio Príncipe Moulay Abdellah de Rabat el 4 de febrero de 2023
photo_camera PHOTO/AFP/FADEL SENNA - Les supporters du Wydad brandissent des drapeaux lors du match du deuxième tour de la Coupe du monde des clubs de la FIFA entre le Wydad AC du Maroc et Al-Hilal d'Arabie saoudite au stade Prince Moulay Abdellah à Rabat, le 4 février 2023

Directement après l'annonce de l'approbation officielle de la candidature du trio Maroc-Espagne-Portugal pour l'organisation de la Coupe du monde 2030 par le Comité Exécutif de la FIFA, des messages, des commentaires et même des analyses positives ont éclairé cette décision historique de la Fédération Internationale de Football Association, non seulement dans les trois pays, mais aussi dans tous les coins du globe.  

En tant que pays honoré d'être admis, d'une part, comme hôte de la Coupe d'Afrique et, d'autre part, comme hôte de la Coupe du monde 2030, ceux qui s'intéressent au sujet, qu'ils soient journalistes, analystes, diplomates ou spécialistes du football, n'ont cessé, depuis l'annonce de la nouvelle, d'analyser et d'étudier cette victoire sous différents angles : politique, économique, social et moral.

C'est un événement très intéressant qui a suscité l'intérêt de tous les médias nationaux et internationaux, car il s'agit d'une exception très particulière dans l'histoire du football mondial, puisqu'il réunira deux continents voisins d'une part et un troisième lointain d'autre part, réunissant ainsi trois terres du globe différentes par leurs cultures et semblables par leurs ambitions.  

PHOTO/WILLIAM VOLCOV/BRAZIL PHOTO PRESS/BRAZIL PHOTO PRESS VÍA AFP - El Trofeo de la Copa Mundial de la FIFA se muestra en el terreno de juego en la final de la Copa Mundial de Qatar 2022 entre Argentina y Francia en el Estadio Lusail en Lusail, al norte de Doha, el 18 de diciembre de 2022
PHOTO/WILLIAM VOLCOV/BRAZIL PHOTO PRESS/BRAZIL PHOTO PRESS VIA AFP - Le trophée de la Coupe du monde de la FIFA est montré sur le terrain lors de la finale de la Coupe du monde 2022 au Qatar entre l'Argentine et la France au stade Lusail à Lusail, au nord de Doha, le 18 décembre 2022

Conséquence naturelle de cette merveilleuse et inégalée surprise pour le peuple marocain, la presse du pays s'est armée de ses médias pour, d'une part, célébrer cet exploit et, d'autre part, analyser ses horizons d'ici à 2030, en envisageant l'avenir du Royaume en tant que nouveau leader mondial capable d'influer positivement sur la réalité géopolitique internationale. 

Sur le plan national, il règne une atmosphère de joie et de fierté partagée par tous les Marocains depuis que le roi Mohammed VI a annoncé à son peuple l'obtention par le Royaume, avec deux pays voisins, l'Espagne et le Portugal, de l'organisation officielle de la Coupe du monde 2030.

Le fait que le Maroc accueille la Coupe du monde 2030 avec deux pays européens et trois pays d'Amérique latine est un événement qui a touché le monde entier à travers les pays arabes, notamment ceux du Maghreb arabe qui ont commenté positivement l'exploit du Maroc.  

Pour leur part, les analystes tunisiens ont souligné comment "le Maroc est devenu un modèle à suivre, avançant pas à pas vers le développement". "Malgré des moyens limités, il a réussi à surpasser certains pays et est devenu un État confortable capable d'organiser un tournoi majeur comme la Coupe du monde", a déclaré un analyste lors d'une émission télévisée tunisienne en direct.

PHOTO/FILE - España, Marruecos y Portugal serán los países anfitriones del Mundial de Fútbol de 2030
PHOTO/FILE - L'Espagne, le Maroc et le Portugal accueilleront la Coupe du monde de football en 2030

Dans le même contexte, le journaliste et militant de l'opposition algérien Oualid Kabir a félicité le peuple marocain dans sa déclaration, affirmant qu'"il a le droit d'être fier de son roi et de sa patrie", ajoutant : "Les Marocains travaillent et nous, en Algérie, nous parlons".  

De nombreux médias écrits et audiovisuels ont commencé à analyser les fruits de cette réussite pour l'économie du pays, comme une opportunité de consolider la confiance internationale du Maroc.

Ainsi, la plupart des médias ont axé leur analyse sur les conséquences positives de cet événement ; d'une part, en termes de développement économique, y compris l'investissement étranger et l'amélioration des infrastructures, ouvrant la voie à la consolidation des partenariats et de la coopération entre Rabat, Madrid et Lisbonne.

Un partenariat qui devrait débuter aujourd'hui et se poursuivre jusqu'à ce qu'il atteigne le succès escompté et qu'il se poursuive après la Coupe du monde.

D'autre part, cet événement contribuera également à renforcer le soft power exercé par le Royaume du Maroc, à travers ses efforts diplomatiques et ses stratégies efficaces dans la gestion des crises politiques, des risques sanitaires et des catastrophes naturelles dans un domaine qui n'est pas seulement national, mais continental et international.

Cet événement sera certainement l'occasion de promouvoir l'image du Maroc et du Made in Morocco à l'échelle mondiale et de soutenir sa position d'acteur majeur sur la scène internationale, en tant que leader africain tirant profit de l'expérience européenne. 

PHOTO/`PIXABAY – Bandera de Marruecos
PHOTO/PIXABAY - Drapeau du Maroc

Le roi du Maroc a été le premier à annoncer la nouvelle à son peuple, partageant avec tous les Marocains du monde la victoire d'avoir été choisi à l'unanimité Maroc-Espagne-Portugal comme unique candidature à l'organisation de la Coupe du monde 2030. Le monarque alaouite a félicité dans un communiqué spécial du Cabinet Royal le Royaume d'Espagne et la République du Portugal, soulignant "l'engagement de son pays à travailler en totale synergie avec les pays hôtes".

La décision du Conseil de la Fédération Internationale de Football Association a suscité un grand intérêt de la part des six pays de trois continents, notamment en raison de l'inclusion pour la première fois d'un pays africain : le Maroc. Elle a ainsi suscité des réactions très positives de la part des dirigeants des pays concernés par le championnat. Le Premier ministre portugais voit dans cette décision "une grande réussite et l'occasion de montrer qu'ils sont des pays capables d'organiser de grands événements".

Pour l'Espagne, accueillir la Coupe du monde avec le Maroc et le Portugal est "une grande fierté, ainsi qu'une opportunité de démontrer les vraies valeurs du sport telles que l'égalité, la solidarité et la compétition saine". C'est ce qu'a écrit Pedro Sánchez, le Président du gouvernement espagnol, sur son compte de la plateforme X.

Pour Gianni Infantino, président de la FIFA, "célébrer le football sur deux continents envoie un message de paix, de tolérance et d'inclusion", reflétant la nouvelle mission du football en tant qu'arme douce capable de lutter pour la paix, la tolérance et la coexistence dans un monde plein de conflits, de guerres et de catastrophes naturelles.

Après avoir remporté l'honneur d'accueillir la Coupe d'Afrique 2025, les stades marocains seront prêts à accueillir les matchs de la Coupe d'Afrique, puis la Coupe du monde, ce qui constituera un succès sans précédent. La presse marocaine a non seulement diffusé cette réussite à grande échelle, mais a également remercié le roi alaouite et Fouzi Lekjaa, président de la Fédération royale marocaine de football, pour ce triomphe historique.

Plus dans Sports