Acte de présentation historique qui approfondit la normalisation des relations entre les deux nations

Le premier ambassadeur des Émirats arabes unis en Israël présente ses lettres de créance

photo_camera Reuven Rivlin, President of Israel, and Mohammed al-Khaja, Emirati Ambassador to Israel

La scène historique de la présentation des lettres de créance du premier ambassadeur des Émirats arabes unis (EAU) en Israël au président Reuven Rivlin est arrivée, dans ce qui était encore une autre mise en scène officielle du renforcement des liens diplomatiques entre les deux pays. 

Mohammed Mahmoud al-Khaja a présenté ses lettres de créance à Reuven Rivlin en tant que premier ambassadeur de l'histoire des EAU auprès de l'État israélien après les fameux accords d'Abraham par lesquels plusieurs pays arabes, tels que les Émirats ou le Bahreïn, ont établi des liens avec le pays hébreu sous les auspices de la précédente administration américaine de Donald Trump. 

La présentation des lettres de créance a été célébrée lors d'une réception officielle ; l'hymne national des Émirats arabes unis a été joué lors de l'événement avant que les lettres de créance ne soient remises au président d'Israël. Reuven Rivlin lui-même a déclaré que c'était un "moment spécial" pour lui en tant que chef de l'État israélien ; et il a qualifié les Émirats arabes unis de pays qui a défendu la paix et qui a réussi à transformer le désert en une oasis florissante et en un centre de technologie, de créativité et de sciences avancées, comme l'a rapporté l'agence de presse officielle des Émirats arabes unis WAM.

"Nous nous réjouissons de renforcer les relations entre les deux pays. Grâce à la direction courageuse et sage des EAU, nous avons été honorés de voir ce jour merveilleux, avec le drapeau des EAU flottant aux côtés du drapeau israélien au-dessus de la résidence présidentielle à Jérusalem", a déclaré M. Rivlin. "Les Israéliens sont heureux de vous accueillir ici", a poursuivi le président, notant que les accords sont conclus entre les dirigeants, mais qu'une paix réelle et durable est forgée par les peuples.

Reuven Rivlin a évoqué le scénario d'opportunités et de prospérité qui s'ouvre avec le nouveau partenariat entre Israël et les Emirats, deux des pays les plus avancés du Moyen-Orient dans divers secteurs. "Il y a beaucoup de choses que nous pouvons faire pour faire avancer nos peuples et le Moyen-Orient en promouvant la coopération régionale, le respect mutuel et la consolidation des valeurs de paix", a déclaré le chef de l'État israélien.  "Je me réjouis de vous voir réussir à construire le pont de la paix entre nos deux pays et nos peuples. Bienvenue", a conclu M. Rivlin.

Reuven Rivlin, presidente de Israel, y Mohamed al-Khaja, embajador de Emiratos en Israel

Pour sa part, l'ambassadeur Al-Khaja a exprimé sa gratitude pour l'accueil qu'il a reçu et a transmis les salutations du président des EAU, Cheikh Khalifa bin Zayed al-Nahyan, du vice-président et premier ministre des EAU et dirigeant de Dubaï, Cheikh Mohammed bin Rashid al-Maktoum, et du Cheikh Mohammed bin Zayed al-Zayed al-Nahyan ; et le cheikh Mohammed bin Zayed al-Nahyan, prince héritier d'Abou Dhabi et commandant suprême adjoint des forces armées des Émirats arabes unis ; ainsi que les souhaits des dirigeants émiratis et du peuple du pays du Golfe pour que tous "continuent à progresser et à prospérer". "Permettez-moi d'exprimer notre immense bonheur de nous trouver sur cette terre en présence de vos Excellences, Mesdames et Messieurs", a déclaré Al-Khaja.

"Les EAU et l'État d'Israël partagent un terrain d'entente et nous avons une vision commune de l'avenir où les valeurs de tolérance et de coopération sont plus nécessaires que jamais. L'accord de paix historique des Accords d'Abraham, signé à la Maison Blanche en septembre 2020, a ouvert un nouveau chapitre dans les relations entre nos deux pays et favorise la stabilité et la sécurité dans notre région", a souligné M. Al-Khaja.

"Aujourd'hui, nous sommes témoins d'une nouvelle vision qui créera un meilleur chemin pour la région du Moyen-Orient". L'accord de paix des Accords d'Abraham est une réalisation historique qui aura un impact positif non seulement sur les deux pays, mais aussi sur l'ensemble de la région. Toute autre option que la paix sera synonyme de destruction, de pauvreté et de souffrance humaine", a ajouté le nouvel ambassadeur. 

Le chemin vers la paix au Moyen-Orient continue de s'approfondir après les accords d'Abraham, qui ont conduit des nations comme les Émirats, le Bahreïn, le Soudan et le Maroc à établir des liens diplomatiques avec Israël, ce qui est historique dans le monde arabe, puisque seules l'Égypte et la Jordanie avaient auparavant des relations avec l'État israélien. Le défi est de parvenir à la paix dans la région et de coincer les ennemis communs, tels que l'Iran et la Turquie, qui, comme le soulignent plusieurs analystes, poursuivent une politique d'expansionnisme et d'ingérence dans les affaires intérieures d'autres États, ce qui n'est pas bénéfique pour la stabilité d'une zone chaude comme le Moyen-Orient l'a toujours été. 

Plus dans Politique