Le Conseil de la communauté marocaine à l'étranger publie une étude sur la situation des plus jeunes membres de la diaspora marocaine dans l'Union européenne

¿Cómo se sienten los jóvenes marroquíes en Europa?

AFP/FADEL SENNA - Jeunes Marocains

On estime à 4,1 millions le nombre de Marocains vivant dans les six pays que le Conseil de la communauté marocaine à l'étranger (CCME) a analysés dans sa dernière étude portant sur les jeunes de sa diaspora. L'organisme public qui "observe" les Marocains de l'étranger a publié le 16 septembre les résultats d'une enquête réalisée en collaboration avec IPSOS pour mieux connaître les opinions et la situation des Marocains âgés de 18 à 35 ans vivant en Italie, en Espagne, en France, en Allemagne, en Belgique et aux Pays-Bas. L'échantillon étudié dans ces 6 pays est de 1.433 personnes entre ces âges. 

Selon l'étude, les jeunes Marocains vivant dans ces pays de l'UE se voient pris entre un désir d'intégration et un sentiment de ne pas appartenir pleinement à ces communautés. En même temps, ils restent fortement attachés à leurs origines marocaines. Presque tous les répondants retournent au Maroc pour des raisons familiales et conservent les coutumes religieuses et culturelles dans les pays européens.

encuesta jovenes marroquíes en europa

En plein débat politique sur l'intégration de l'immigration maghrébine en Europe, l'étude du CCME apporte un éclairage sur les protagonistes de cette question. Parmi les personnes interrogées, la grande majorité de celles qui résident dans les pays d'Europe centrale ont déjà la nationalité de leur pays de résidence. 86% en France, 82% en Allemagne, 88% en Belgique et 99% aux Pays-Bas. Il convient de rappeler que, de par sa Constitution, le Maroc considère comme ses ressortissants toute personne née d'au moins un parent de nationalité marocaine. En bas de la liste, on trouve l'Espagne avec 40% et l'Italie avec 29% de résidents de nationalité marocaine. Ils sont également les plus nombreux à se rendre au Maroc (98 % en Espagne, 96 % en Italie), ce qui laisse supposer des séjours plus courts et une vie moins stable dans ces pays par rapport à la France, l'Allemagne, la Belgique et les Pays-Bas. Tous ont démontré un niveau de compétence linguistique supérieur à 81% pour tous les pays de résidence, sauf en Italie, où seulement 57% de la communauté marocaine lit, écrit et parle correctement l'italien. 

C'est la diaspora résidant en France qui affiche les niveaux d'éducation les plus élevés, 50 % de l'échantillon interrogé étant titulaire d'un diplôme de l'enseignement supérieur. En Allemagne, 66% de l'échantillon n'a pas dépassé le niveau de l'enseignement secondaire. Seuls 20 % ont fait des études supérieures en Espagne, ce qui est similaire aux Pays-Bas. En Italie et en Belgique, la majorité d'entre eux n'ont qu'un enseignement secondaire.  

encuesta jovenes marroquíes en europa

Malgré l'obtention de la nationalité et la maîtrise de la langue, les réponses de la plupart des personnes interrogées permettent de conclure que les jeunes Marocains d'Europe ne se sentent pas pleinement intégrés dans leur pays de résidence. De plus, ils ne se sentent pas non plus pleinement perçus comme des Marocains au Maroc, et finissent par avoir un sentiment de "double identité". 

Aux Pays-Bas, 84% ont cette perception de "double identité". En France, 80%, 79% en Belgique, 70% en Espagne, 67% en Allemagne et 62% en Italie. Il est intéressant de noter qu'en France et aux Pays-Bas, où l'on trouve le plus grand nombre de Marocains ayant la nationalité du pays (86% et 99%), c'est aussi là que le sentiment de "double identité" est le plus élevé parmi les jeunes interrogés. 

Quant à la question d'être perçu comme un étranger dans son pays de résidence, la liste est menée par les répondants en Italie avec 92%, suivie par l'Allemagne (91%), l'Espagne et les Pays-Bas avec 82%, la Belgique (80%) et enfin la France, qui avec 69% est le pays où les Marocains se sentent perçus par les autres comme pleinement résidents.  

encuesta jovenes marroquíes en europa

Concernant le Maroc
 

L'étude menée par le CCME et l'Institut IPSOS aborde également la manière dont la jeune diaspora marocaine se rapporte au Maroc et le considère. Parmi les différentes problématiques, il met en évidence l'étrange sentiment de dislocation de ces jeunes une fois qu'ils sont au Maroc. La vie en Europe semble les laisser entre deux mondes lorsqu'ils retournent à leurs origines. C'est l'une des conclusions que l'on peut tirer lorsque l'on constate que 65,6% des répondants ont le sentiment d'être perçus comme des étrangers au Maroc. Les répondants des Pays-Bas arrivent en tête de liste avec 91 %.  C'est l'Italie qui offre le chiffre le plus bas pour cette affirmation, avec 42%. 

En général, les jeunes ont une opinion positive du Maroc, la moyenne dans les six pays est de 74,5%. Les Marocains résidant en France ont la meilleure opinion du Maroc, avec 89 % des répondants qui approuvent le Maroc. En revanche, aux Pays-Bas, seuls 61% des jeunes interrogés ont répondu positivement à cette question.  

encuesta jovenes marroquíes en europa

Cependant, les jeunes vivant dans ces six pays européens ne font pas confiance au gouvernement marocain et à sa campagne de réforme. Selon l'enquête, le degré de satisfaction à l'égard des réformes entreprises au Maroc par le gouvernement est de 34,3%. Les Marocains vivant en Espagne sont ceux qui soutiennent le plus les réformes d'Aziz Akhannouch, avec 57 %. En Allemagne, en revanche, le taux de satisfaction n'est que de 12 %. 

En ce qui concerne la relation des répondants avec l'administration du Royaume du Maroc et avec les services fournis à la diaspora, les opinions sont très différentes. Quelque 35,6% des personnes interrogées se sont déclarées insatisfaites du service de transport international. 29,3% n'étaient pas satisfaits des services consulaires du Royaume du Maroc. Par ailleurs, 29 % sont insatisfaits des services douaniers. Quelque 30% désapprouvent le travail des médias marocains et, enfin, seuls 16% se disent insatisfaits des services liés à la justice au Maroc. 

encuesta jovenes marroquíes en europa

Les personnes interrogées sont généralement plus intéressées et désireuses de participer aux processus démocratiques dans leur pays de résidence qu'au Maroc. Les jeunes interrogés en France sont les plus intéressés par les élections françaises, avec 67%. Le niveau de désintérêt pour la politique en général est élevé dans tous les pays, en particulier aux Pays-Bas (54%) et en Allemagne (53%). Dans aucun pays, le chiffre n'est inférieur à 40%, sauf en France, où il atteint 28%. 

Enfin, les jeunes Européens sont encore très attachés à la religion musulmane dans leur pays de résidence. A l'exception des jeunes vivant en Italie, plus de 91% d'entre eux jeûnent pendant le mois de Ramadan dans les autres pays. Quelque 79% fréquentent les mosquées et 75,5% lisent des livres religieux.
 

Envíanos tus noticias
Si conoces o tienes alguna pista en relación con una noticia, no dudes en hacérnosla llegar a través de cualquiera de las siguientes vías. Si así lo desea, tu identidad permanecerá en el anonimato