Les représentants des deux centres ont signé un accord de collaboration lors du 11e Forum international du tourisme de Maspalomas Costa Canaria

Les universités de Las Palmas de Gran Canaria et d'Agadir collaborent dans le cadre de programmes académiques et de recherche

universidades-las-palmas-agadir-españa-marruecos (2)

Le recteur de l'Université de Las Palmas de Gran Canaria (ULPGC), Lluís Serra Majem, et le président de l'Université Ibnou Zohr (UIZ) d'Agadir, Abdelaziz Bendou, ont signé un accord-cadre de collaboration pour le développement de programmes académiques et de recherche conjoints pour une période de quatre ans.

Cet accord traduit la volonté des deux entités d'établir une collaboration étroite pour favoriser la réalisation d'objectifs communs en vue d'une meilleure utilisation des ressources et d'une plus grande efficacité dans la gestion, ce qui permettra d'obtenir de meilleurs résultats dans les programmes et actions à entreprendre pour le développement et la diffusion de l'éducation et de la culture entre les deux institutions et pour le développement de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique et technologique.

La consule du Maroc aux îles Canaries, Dre Fatiha El Kamouri, s'est félicitée de cet accord qui "permettra aux îles Canaries et au Maroc de créer des synergies qui favorisent l'éducation au plus haut niveau et d'obtenir de meilleurs résultats et avancées en matière de recherche".

universidades-las-palmas-agadir-españa-marruecos (1)

"Depuis le consulat, nous travaillons pour favoriser un climat de collaboration entre les deux territoires dans différentes facettes qui nous permettent de profiter de la proximité géographique et des atouts que possèdent les deux régions pour grandir ensemble", a ajouté la consule. 

Les deux universités planifieront des programmes d'actions conjointes, des échanges d'étudiants, de professeurs et de chercheurs, des plans de formation et de perfectionnement pour les enseignants et les chercheurs, ainsi que d'autres types d'activités importantes pour la réalisation des objectifs de l'accord.

À l'issue de la période de quatre ans prévue, les parties pourront prolonger l'accord par convention expresse pour une période supplémentaire de quatre ans au maximum.

Plus dans Société