L'islam proclame que nous naissons tous égaux (II)

Mirza Masrur Ahmad, quinto califa de la Comunidad Ahmadía

(Cet article est la suite du précédent : "L'ISLAM PROCLAME QUE NOUS SOMMES TOUS NÉS ÉGAUX (I)". 

J'ai donc cité quelques passages du Saint Coran qui rejettent entièrement la notion selon laquelle l'Islam, que Dieu nous pardonne, est une religion qui profite des droits des non-musulmans ou qui est un moyen de détruire la paix et le bien-être social. À cet égard, le chapitre 28, verset 58 du saint Coran souligne le fait que le véritable islam a toujours été propagé de manière pacifique, et que ce n'est pas quelque chose de nouveau que nous propageons aujourd'hui. Le verset fait référence aux personnes qui ont reçu le message de l'Islam à l'époque du Saint Prophète Muhammad (psl) mais qui ont choisi de le rejeter. Il indique que leurs objectifs étaient plus matériels que spirituels, et ils ont eux-mêmes admis que la raison pour laquelle ils ont rejeté l'islam était qu'ils craignaient d'être bannis de leurs terres et boycottés par leur peuple. Ils ne craignaient pas les musulmans, car ils avaient été les premiers témoins des enseignements bienveillants de l'islam, mais ils étaient plutôt consumés par la peur de leurs propres dirigeants et de leur propre peuple. Ainsi, le fait que le fondateur de l'islam (lpbD) et ses compagnons aient simplement cherché à transmettre le message de l'islam de manière pacifique et n'aient jamais eu recours à une quelconque forme d'agression ou d'intimidation pour répandre leur foi est démontré. Cela prouve que l'islam enseigné et pratiqué par le Saint Prophète (lpbD) n'était pas un enseignement extrémiste ou violent et que les non-musulmans étaient libres de rejeter ses enseignements, sans crainte d'une quelconque punition. S'il y avait quelqu'un qu'ils craignaient, c'était bien les tribus et les chefs non musulmans, qui ne toléreraient pas qu'ils acceptent les enseignements de paix de l'islam. 

De même, permettez-moi de partager avec vous l'exemple incomparable du saint prophète Muhammad (lpbD) à l'époque de la conquête de La Mecque, la ville natale du prophète de l'islam (lpbD). Après sa proclamation de prophétie, lui et ses compagnons ont été soumis à treize années de persécution et d'injustice impitoyables de la part de leur propre peuple. Des musulmans ont été tués, ainsi que leurs proches, et finalement ils ont été chassés de leurs maisons et ont dû émigrer. Pourtant, lorsqu'il revint victorieux à La Mecque et que la ville entière fut sous son commandement, sa première déclaration fut qu'aucune vengeance ne serait prise contre ceux qui avaient brutalement persécuté les musulmans au cours des années précédentes. Au moment du triomphe, le Saint Prophète (LpbD) a fait preuve d'une humilité et d'une patience extrêmes, déclarant que, conformément aux enseignements pacifiques de l'islam, tous ceux qui avaient tourmenté les musulmans étaient immédiatement pardonnés. 

Au vu de tout ce que j'ai présenté, je souhaite ardemment et je prie pour qu'au lieu de porter des jugements impulsifs, fondés sur des ouï-dire, et de qualifier l'islam de religion violente et cruelle, les gens fassent preuve de raison, examinent les faits et réfléchissent honnêtement à tout ce que l'islam représente. Ce n'est qu'à ce moment-là que vous comprendrez que les actes de haine perpétrés au nom de l'islam ces dernières années n'ont rien à voir avec ses enseignements d'origine. Il est totalement injuste de blâmer l'islam, ou toute autre religion, pour les péchés de ceux qui agissent à l'encontre des véritables enseignements de leur religion. Par exemple, la grande majorité des armes fabriquées dans le monde aujourd'hui sont produites par des pays majoritairement chrétiens, et ces armes sont utilisées pour assassiner et mutiler des innocents dans différentes parties du monde et alimentent des conflits brutaux. Cela signifie-t-il que le christianisme est intrinsèquement mauvais et qu'il doit être tenu pour responsable de l'horrible course aux armements ? Certainement pas. 

Toujours à ce sujet, j'ai mentionné au début que je ne crois pas que les musulmans soient les seuls à avoir contribué au désordre qui règne dans le monde ; permettez-moi de développer un peu ce point.  Nous sommes tous bien conscients des conséquences horribles des deux guerres mondiales qui ont eu lieu au cours du 20e siècle, au cours desquelles des millions de personnes ont été tuées et la vie d'innombrables autres a été brisée. Ces guerres mondiales ont été une tache sombre dans l'histoire du monde, et pourtant il est très regrettable que le monde n'ait pas appris de ses erreurs passées et qu'une fois de plus, l'humanité s'enfonce dans un abîme terrifiant. Au lieu de rechercher la paix par le dialogue, la compréhension et le respect mutuel, les grandes puissances mondiales ont cherché la paix par l'intimidation et la peur, en développant des armes capables de détruire le monde. Bien qu'ils aient été témoins des tourments sans précédent et de la dévastation totale provoqués par les armes nucléaires utilisées par les États-Unis contre le Japon pendant la Seconde Guerre mondiale, plusieurs pays, dont les États-Unis, ont continué à développer des armes atomiques de plus en plus puissantes sans prendre le temps de réfléchir aux conséquences effrayantes de ces armes. Sur les neuf pays qui se sont dotés de l'arme nucléaire, un seul, le Pakistan, est une nation musulmane. On ne peut donc pas dire que le monde musulman soit au centre de ces armes mortelles qui constituent la plus grande menace pour le bien-être de l'humanité. En outre, comme je l'ai mentionné précédemment, la plupart des armes présentes dans les pays musulmans ont été produites dans le monde non musulman.  

La question se pose évidemment de savoir pourquoi les nations non musulmanes, d'une part, appellent à la paix dans le monde musulman et, d'autre part, alimentent les guerres et les conflits qu'elles condamnent elles-mêmes. Bien qu'elles aient parfois adopté des mesures ou des politiques positives prises par certains gouvernements ou institutions, qui ont eu un effet bénéfique, ces politiques ont malheureusement été étouffées. Au lieu de cela, les efforts déployés par le monde pour garantir la paix au cours des soixante-dix dernières années ont été caractérisés par l'intimidation et les tactiques de peur, les nations recherchant la paix en développant des armes de plus en plus meurtrières. Quoi qu'on en dise, la vérité est que de telles mesures ne peuvent apporter une paix durable et qu'il y a de fortes chances qu'un jour quelqu'un appuie sur le bouton qui déclenchera un carnage et une misère tels que le monde n'en a jamais vus auparavant. C'est pourquoi, au lieu de construire la paix sur le soi-disant "modèle de dissuasion", nous, musulmans ahmadis, croyons qu'un seul chemin mène à une paix durable, et c'est le chemin vers Dieu tout-puissant. 

Le temps est venu pour l'humanité de reconnaître son Créateur et d'accepter que Dieu Tout-Puissant est effectivement le Dieu de tous les mondes, celui qui nous soutient, qui pourvoit à nos besoins et qui est notre Créateur suprême. En retour de ses faveurs infinies, n'est-il pas juste que nous nous tournions vers lui, que nous nous inclinions devant lui et que nous recherchions sa proximité ? Tant que le monde continuera à donner la priorité à la richesse et au pouvoir matériel, nous ne verrons pas de véritable paix dans le monde. En effet, c'est le désir impérieux d'usurper les droits d'autrui pour son propre bénéfice qui a alimenté les conflits généralisés dans le monde.  

Récemment, un vétéran bien connu de la politique américaine a déclaré qu'il n'était pas dans l'intérêt des États-Unis que le groupe terroriste Daesh soit complètement éliminé de la Syrie, mais qu'il était plutôt dans l'intérêt de l'Occident qu'une certaine présence de ce groupe maléfique subsiste. C'est le genre de logique qu'une personne sage et pacifique ne peut jamais comprendre ou tolérer. D'une part, le monde occidental exhorte les nations musulmanes à mettre fin à toutes les formes de terrorisme et à embrasser la paix, mais d'autre part, certains craignent que la paix dans le monde musulman ne réduise leur propre pouvoir et leur domination. C'est hypocrite et ces idéologies tordues ne parviennent qu'à déstabiliser le monde.  En outre, comme je l'ai déjà mentionné, les pays occidentaux et les producteurs d'armes ont un intérêt commercial à maintenir un certain degré de conflit dans les pays musulmans. Ces politiques biaisées et ces motivations égoïstes sont tout à fait regrettables et ne sont qu'un moyen de détruire la paix dans le monde.    

En revanche, les enseignements de l'Islam cherchent à établir la paix à tous les niveaux de la société et notre religion a également précisé que la clé de la paix est une véritable justice. La justice et l'équité sont les piliers de la paix, dans la mesure où l'Islam considère qu'une personne ou une nation doit être prête à témoigner contre elle-même afin de défendre la vérité et de faire prévaloir la justice. Ainsi, il n'est pas possible d'établir une véritable paix, que ce soit au sein du foyer, du village ou de la ville, au sein d'une nation ou à l'échelle internationale, tant que la justice n'existe pas.   

Pour aller plus loin et en réponse à ceux qui demandent pourquoi des guerres ont été menées dans les premiers temps de l'Islam, permettez-moi d'expliquer brièvement qu'au chapitre 22, versets 40 et 41 du Saint Coran, le Tout-Puissant accorde pour la première fois aux premiers musulmans l'autorisation de mener une guerre défensive. Toutefois, ces versets précisent clairement que cette autorisation n'a pas été accordée pour que l'islam domine ou conquière des territoires, mais plutôt pour apaiser le désordre et la cruauté et pour consacrer à jamais le principe de la liberté universelle de croyance. Ainsi, au verset 41, avant même que les musulmans aient reçu l'ordre de défendre les mosquées, ils reçoivent l'ordre de protéger les églises, les temples, les synagogues et les lieux de culte de toutes les religions. En outre, le chapitre 2, verset 194 du Saint Coran indique clairement que même lorsque des guerres défensives sont autorisées, elles doivent être proportionnées et leur but doit toujours être de mettre fin à la cruauté, à la persécution et à l'oppression. Une fois que les conditions se sont améliorées et que la vie peut être vécue en paix, la guerre doit cesser immédiatement. Le verset précise également que pendant les guerres, seuls les agresseurs ou les prisonniers doivent être attaqués, tandis que les personnes innocentes doivent être protégées et ne subir aucun dommage collatéral, comme nous en sommes tragiquement témoins dans les guerres d'aujourd'hui. Chaque fois que l'Islam a autorisé le recours à la force, quelle qu'elle soit, c'était pour arrêter la main de l'oppresseur et jamais comme moyen de conquête ou d'agression. L'idée même de provoquer les autres et d'inciter au désordre est quelque chose que l'Islam prend très au sérieux et c'est pourquoi le Saint Coran dit qu'une telle incitation, qui cherche à créer et à accroître la haine entre les peuples et les nations, est un crime encore plus grave que le meurtre. 

La vérité est que les enseignements de l'islam cherchent à combler les différences qui existent entre les gens et à unir la société sous le signe de la paix, de l'amour et de l'harmonie. En effet, le Saint Prophète Muhammad (lpbD) nous a enseigné qu'un vrai musulman est celui dont la bouche et les mains sont à l'abri de toutes les autres personnes. Par conséquent, causer inutilement de la douleur et du chagrin à autrui, quelle qu'en soit l'ampleur, est un péché et s'oppose à l'islam.  

En conclusion, je répète que les enseignements de l'islam sont totalement pacifiques et constituent un moyen de sécurité pour tous les individus, quel que soit leur milieu social. Il n'y a pas lieu de craindre le véritable islam. J'espère donc que vous conviendrez avec moi que ceux qui qualifient l'islam de religion violente ou intolérante sont coupables d'une grande injustice. 

Sur ces mots, je vous remercie tous d'avoir pris le temps d'assister à notre Yalsa Salana (convention annuelle) et d'avoir écouté ce que j'ai dit. Je vous remercie de tout cœur. 

(lpbD) - Que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui. 

(lpd) - que la paix soit avec lui. 

Envíanos tus noticias
Si conoces o tienes alguna pista en relación con una noticia, no dudes en hacérnosla llegar a través de cualquiera de las siguientes vías. Si así lo desea, tu identidad permanecerá en el anonimato