Au cours de la rencontre, une dégustation de thé et de gâteaux marocains sera proposée

La Fondation Trois Cultures organise une discussion sur l'industrie cinématographique marocaine avec El Arbi El Harti

À l'occasion de la célébration du programme Le Maroc en trois cultures, et dans le cadre d'un cycle de films entièrement consacré au Maroc durant le mois de novembre, la Fondation propose une conférence-colloque sur le panorama actuel de l'industrie cinématographique marocaine.

Elle aura lieu le mercredi 29 novembre à 20h30, avec des intervenants de l'envergure de l'écrivain et poète El Arbi El Harti, de Bruno Smadja, fondateur du Mobile Film Festival, et des acteurs de renom Hicham Malayo et Bouchra Bouafia. Une dégustation de thé et de gâteaux marocains sera proposée pendant l'événement. 

Entrée gratuite sur inscription à CE LIEN. 

El Arbi El Harti

Écrivain, poète, dramaturge et professeur de littérature espagnole et latino-américaine à l'université Mohammed V de Rabat, il mène un vaste programme de recherche et organise des congrès, des séminaires et des conférences.

Il est considéré comme l'un des activistes culturels les plus dynamiques du pays, spécialisé dans le dialogue interculturel. Depuis les années 1990, il a développé et dirigé une multitude d'espaces de rencontre créatifs, tels que des festivals interculturels et des ONG, dans le but d'utiliser la culture comme instrument de connaissance, de démocratie, de développement et de cohésion sociale.

Il a été directeur de l'Institut international de la Méditerranée pour le Maroc et le monde arabe, en plus de diriger le département de la culture de l'Institut Cervantes de Casablanca, entre autres.

En tant qu'auteur, il a publié, entre autres, Après Tanger, qui a remporté le prix Sial du roman en 2003, Une ambition marocaine (2009), Utopie du bon coin, traduit en japonais et en français, Utopie du désert (2015), Mémoire en mouvement (2018) et Tribulations de Marie (2021). Il a été chroniqueur pour Le360 et a collaboré avec Avuí, Infolibre, Primer Acto, Le Matin, Aujourd'hui Le Maroc et Libération.

Membre de l'Union des écrivains marocains, il favorise le rapprochement des créateurs marocains, espagnols et latino-américains.

Depuis 2011, il travaille dans le monde des arts de la scène, notamment la chorégraphie flamenco, à laquelle il a consacré une thèse de doctorat, et a collaboré avec l'artiste María Pagés à la création de nombreux spectacles.

Bruno Smadja

Fondateur du Mobile Film Festival (2005), un festival international de courts métrages basé sur un format unique et original : 1 mobile, 1 minute, 1 film. Son objectif est de découvrir et de soutenir des cinéastes talentueux du monde entier grâce à l'utilisation des smartphones. Ce festival se veut démocratique et égalitaire, puisqu'il offre la possibilité de participer à n'importe qui, de n'importe où. Le Mobile Film Festival est d'emblée un festival numérique, dont l'objectif est d'atteindre le public le plus large possible. Cependant, son format court et créatif, ainsi que la qualité technique des films, leur permet d'être diffusés sur tous les écrans : smartphones, ordinateurs, télévisions, cinémas....

Depuis 2015, le Mobile Film Festival s'engage sur des sujets importants tels que le changement climatique, les droits de l'homme et l'autonomisation des femmes. Il a reçu 6 414 propositions de films provenant de 157 pays, générant plus de 134 millions de vues et distribuant 336 600 euros de bourses de production.

Hicham Malay

Acteur marocain basé à Madrid, en Espagne. Nommé au prix Pilar du meilleur acteur pour le court métrage Habibi dans lequel il joue le rôle de Kamal. Il a fait de nombreuses apparitions au cinéma, à la télévision et au théâtre, notamment dans les films El Salto de Benito Zambrano et Torrente3 de Santiago Segura. Acteur et présentateur de théâtre dans Orient Connection (Luna de Oriente), présentateur du festival Noches de Ramadán. Acteur dans plusieurs séries télévisées telles que Berlin (Netflix), Malaka (TVE1), Servir y proteger (TVE1). Il a précédemment joué des rôles dans les films "Un novio para Yasmina", "Habibi", "Sud Express", "La hégira" et "Guris Guiris".

Bouchra Bouafia

Actrice de parents marocains née à Madrid où elle vit et travaille actuellement. Elle a notamment interprété le personnage de Mère Amira dans la série Skam Spain (2018). Actrice principale du court métrage Habibi (2021) de Guillermo Cabot, qui sera présenté au prochain Festival du film de Marrakech. 

Plus dans Culture
“Colonización: Miradas a un paisaje inventado”
"Miradas a un paisaje inventado" est une exposition qui rappelle l'expérience la plus novatrice dans la reconstruction d'une Espagne dévastée après la guerre civile : la création d'un vaste réseau de villages dans les zones les plus inhabitées du pays

Ce projet de colonisation de l'Espagne vide