Les actifs dépassent les 150 000 millions d'euros

Iberdrola bat son record d'investissement en 2023

Ignacio Galán, presidente de Iberdrola
photo_camera Ignacio Galán, président d'Iberdrola

L'entreprise verse 9,3 milliards d'euros d'impôts aux caisses de l'État, l'Espagne étant le pays où la pression fiscale est la plus élevée. 

  1. Un modèle résilient au contexte économique 
  2. Plan de rotation des actifs 
  3. Implication dans la société  
  4. Renforcement de la solidité financière  
  5. Perspectives à l'horizon 2024 

Croissance basée sur de nouveaux investissements : EBITDA de 14 417 millions, en hausse de 9 %. 

  • - Actifs de réseau record : 42,21 milliards d'euros (+8%) dans 1,3 million de km de réseau et des milliers de sous-stations 
  • - Capacité renouvelable de 42 187 MW : 3 250 MW supplémentaires avec un investissement total associé de 5 milliards (60 % dans l'éolien offshore et l'hydroélectricité) 
  • - Investissements de 11 382 millions d'euros, pour un total de plus de 33 500 millions d'euros au cours des trois dernières années. 
  • - Énergies renouvelables : la société s'est vu attribuer 2 094 MW lors de la dernière vente aux enchères au Royaume-Uni : 1 372 MW d'énergie éolienne en mer, 396 MW d'énergie éolienne sur terre et 326 MW d'énergie solaire photovoltaïque. Cela représentera un investissement de 3,7 milliards de livres sterling (4,4 milliards d'euros). 
  • - Réseaux : nouveaux cadres réglementaires aux États-Unis, au Royaume-Uni et au Brésil 
  • - Achèvement de l'installation du parc éolien offshore de Saint Brieuc (France) et démarrage de la production de Vineyard Wind (première aux États-Unis). 
  • - Investissements de plus de 2 300 millions d'euros en Espagne (7 600 millions au cours des trois dernières années). 

Forte augmentation du dividende social 

  • - Les émissions s'élèvent à 55 grammes par kWh en Europe, soit 80 % de moins que la moyenne du secteur.  
  • - 4 700 nouvelles recrues dans les effectifs, qui s'élèvent désormais à 42 300 personnes 
  • - Achats de biens et de services pour un montant total de 18 111 millions auprès de milliers de fournisseurs qui, grâce à l'augmentation des dernières années, emploient environ 500 000 personnes. 
  • - 9,3 milliards d'euros versés aux caisses publiques dans le monde entier, soit une augmentation de 24 %, ce qui équivaut à plus de 25 millions d'euros par jour. 
  • - 3,482 milliards d'euros de contributions fiscales en Espagne (+35%) 
  • - Le montant des impôts payés en Espagne est supérieur à l'ensemble des dépenses de personnel, de maintenance, d'exploitation et de financement de l'entreprise dans le pays. 
  • - 385 millions d'euros alloués à la R&D&I : Iberdrola est l'entreprise privée d'électricité qui investit le plus dans l'innovation au monde, selon la Commission européenne. 
  • - Année de récompenses environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) 
  • - Meilleur score (CDP), dans le top 5% des entreprises les plus durables (S&P), prix du leadership ESG (Foreign Policy Association), prix de la meilleure gouvernance d'entreprise (World Finance). 

Amélioration sur le marché commercial 

  • - Iberdrola, leader européen des contrats avec les clients industriels (PPA) : près de 1 000 MW signés en 2023. 
  • - Amélioration de la part de marché dans la péninsule ibérique, avec 8,3 millions de clients et environ 3 contrats par client. 

Plan de rotation des actifs déjà réalisé :  

  • - Opération au Mexique : 
  • - Toutes les approbations ont été reçues, l'encaissement est prévu pour le 26 février. 
  • - La transaction portera sur un montant d'environ 6 milliards d'USD pour la vente de 55 % des activités dans le pays, principalement des centrales au gaz. 
  • - Iberdrola conserve 45 % de ses activités (énergies renouvelables et clients industriels) et tout le potentiel de croissance des énergies renouvelables, avec un portefeuille de plus de 6 000 MW d'énergie éolienne et solaire. 
  • - Alliances de co-investissement : en 2023, 2,2 milliards ont été co-investis avec des partenaires tels que Norges Bank, Masdar, GIC... 

Solidité croissante : la génération de trésorerie atteint 11 096 millions (+8%) 

  • - 14.705 millions d'euros obtenus grâce à de nouveaux financements : 91% avec des critères ESG. 
  • - En tenant compte de la transaction avec le Mexique, la dette est ramenée entre 42 000 et 42 500 millions, et le ratio de génération de trésorerie par rapport à la dette s'améliore pour atteindre 25,8 %. 

Dividende proposé pour 2023 : 0,55 EUR, en hausse de 10,8 %. 

- Le 31 janvier, un dividende intérimaire de 0,202 EUR par action a été versé.

Perspectives pour 2024 : croissance de 5 à 7 % du résultat net hors plus-values. 

  • - Nouveau record d'investissement : 12 milliards d'euros 
  • - Croissance des réseaux : nouveaux cadres aux États-Unis, au Royaume-Uni et au Brésil 
  • - 2 000 nouveaux MW d'énergies renouvelables terrestres, auxquels s'ajoutent les projets éoliens offshore en cours de construction 
  • - 100 % de l'électricité déjà vendue à des prix garantis 
  • - Augmentation du dividende en fonction du bénéfice net  

Prochaine journée des investisseurs : 21 mars 

Accédez ici au webcast de la présentation des résultats 

Iberdrola, qui a présenté aujourd'hui ses résultats à la Commission nationale espagnole du marché des valeurs (CNMV), reste ferme dans son engagement en faveur de la décarbonisation de la planète et de la croissance de l'économie. Au cours de l'année 2023, l'entreprise a accéléré ses investissements pour atteindre le chiffre record de 11 382 millions d'euros en 2023, soit une augmentation de 6 %. En Espagne, elle a investi plus de 2 300 millions d'euros. Au cours des trois dernières années, le groupe a investi plus de 33 500 millions d'euros dans toutes les zones géographiques, dont 7 600 millions en Espagne. 

Grâce à cet effort d'investissement, le bénéfice net du groupe a atteint 4 803 millions d'euros en 2023. Pour sa part, l'excédent brut d'exploitation (Ebitda) du groupe s'élève à 14 417 millions d'euros, soit 9 % de plus qu'en 2022. 

L'entreprise a atteint 150 000 millions d'euros d'actifs et a une capitalisation d'environ 70 000 millions d'euros, ce qui en fait la plus grande entreprise de services publics en Europe et la deuxième au monde. 

Ignacio Galán, président d'Iberdrola, a déclaré : "Au cours d'une année marquée par l'incertitude macroéconomique, nous avons une fois de plus réussi à atteindre nos objectifs, grâce à un modèle d'entreprise intégré et à une stratégie axée sur l'investissement et la croissance sur des marchés stables. Après une année d'investissements record, nous avons encore consolidé notre solidité financière et nous continuerons à investir de manière significative dans la transition énergétique en 2024. Les nouveaux cadres d'investissement dans le réseau et nos projets éoliens offshore en cours de construction nous aideront à réaliser une croissance solide et rentable pour l'année."  

Un modèle résilient au contexte économique 

Grâce à ces investissements, le groupe a clôturé l'année 2023 avec une capacité renouvelable installée de 42 187 MW dans le monde et consolide sa capacité installée comme l'une des plus propres au monde, puisque plus de 80 % d'entre elles ne génèrent pas d'émissions. Iberdrola a ajouté 3 250 MW de capacité renouvelable à son portefeuille, ce qui représente un investissement de 5 000 millions d'euros, dont 60 % dans l'éolien offshore et l'hydroélectricité. Les projets renouvelables comprennent l'achèvement de l'installation du parc éolien offshore de Saint Brieuc (France) avec 496 MW et le démarrage de la production de Vineyard Wind, le premier parc éolien offshore à grande échelle aux États-Unis avec 806 MW. 

Parallèlement, la base d'actifs du réseau a augmenté de 8 % pour atteindre 42,21 milliards d'euros. L'entreprise possède déjà 1,3 million de kilomètres de lignes électriques et des milliers de sous-stations dans le monde entier et continuera d'investir dans des régions dotées de nouveaux cadres réglementaires, comme les États-Unis, le Royaume-Uni et le Brésil. 

En outre, le groupe a réussi à prendre la tête du marché des contrats d'achat d'électricité en Europe, avec près de 1 000 MW signés en 2023, et à améliorer sa part de marché dans la péninsule ibérique, avec 8,3 millions de clients et environ 3 contrats par client. 

Plan de rotation des actifs 

L'entreprise a désormais achevé son plan de rotation des actifs et ses alliances pour 2025, ce qui lui a permis de renforcer son bilan et de maximiser l'accès à de nouvelles opportunités de croissance. En effet, elle a reçu toutes les approbations pour la vente de 55 % de ses activités au Mexique, principalement des usines à gaz, ce qui lui a permis d'obtenir environ 6 000 millions de dollars (environ 5 600 millions d'euros). Le paiement devrait être encaissé le 26 février. Iberdrola conserve ainsi 45 % de l'activité et tout le potentiel de croissance des énergies renouvelables, avec un portefeuille de plus de 6 000 MW d'énergie éolienne et solaire. 

En outre, au cours des derniers mois, l'entreprise a signé des alliances de co-investissement avec des partenaires stratégiques tels que Norges Bank, Masdar et GIC, qui ont co-investi 2 200 millions d'euros. 

Implication dans la société  

Fidèle à son engagement envers la société et l'environnement, le groupe a continué à réduire ses émissions à seulement 55 grammes de CO2/kWh en Europe, soit près de 80 % de moins que ses pairs.  

En outre, il a continué à augmenter ses achats, atteignant 18 111 millions d'euros auprès de ses milliers de fournisseurs, donnant ainsi visibilité et certitude à une chaîne d'approvisionnement qui soutient près de 500 000 emplois dans le monde.    

Elle a également procédé à 4 700 nouvelles embauches en 2023 dans le monde entier, ce qui porte l'effectif de l'entreprise à 42 300 personnes.  

En termes de contributions fiscales, le groupe a versé en 2023 un montant historique de 9,3 milliards d'euros aux caisses publiques des différents pays dans lesquels il opère, soit 24 % de plus que l'année précédente. Sur ce montant, près de 3,5 milliards d'euros ont été versés à l'Espagne, soit 3 482 millions d'euros, 35 % de plus qu'en 2022. Le montant de l'impôt payé en Espagne est supérieur à l'ensemble des dépenses de personnel, d'entretien, d'exploitation et de financement de l'entreprise dans le pays.   

L'entreprise a également consacré 385 millions d'euros à l'investissement dans la R&D&I, ce qui fait d'elle l'entreprise privée d'électricité qui investit le plus dans l'innovation au monde, selon la Commission européenne. 

Cette implication dans la société a valu à l'entreprise de nombreuses récompenses environnementales, sociales et de gouvernance (ESG), telles que le meilleur score de l'indice mondial CDP, l'entrée dans le top 5 des entreprises les plus durables (S&P), le prix du leadership ESG (Foreign Policy Association) et le prix de la meilleure gouvernance d'entreprise (World Finance), parmi d'autres. 

Au vu de ces résultats, le conseil d'administration proposera à l'assemblée générale des actionnaires une rémunération supplémentaire de 0,348 euro brut par action, à laquelle s'ajoute le dividende intérimaire de 0,202 euro brut par action versé en janvier, dont bénéficieront les centaines de milliers d'épargnants qui investissent dans Iberdrola.  Ainsi, l'entreprise versera 0,550 euros par action au titre des résultats de 2023, soit une augmentation de 10,8 %. 

Renforcement de la solidité financière  

Iberdrola a augmenté son flux de trésorerie d'exploitation de 8 % pour atteindre 11 096 millions d'euros et a continué à renforcer son bilan avec plus de 14 700 millions d'euros de nouveaux financements à des conditions de marché compétitives. Sur ce montant, 13 300 millions d'euros répondent aux critères ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance).  

En tenant compte de la clôture de la transaction avec le Mexique, la dette nette est tombée entre 42 000 et 42 500 millions d'euros et le ratio de génération de trésorerie par rapport à la dette nette s'est amélioré pour atteindre 25,8 %.  

La liquidité du groupe s'élève à 20,9 milliards d'euros, ce qui lui permettrait de couvrir 27 mois de besoins de financement sans recourir au marché, et la maturité moyenne de sa dette est proche de 6 ans. 

Perspectives à l'horizon 2024 

Pour continuer à mener la transition énergétique, l'entreprise s'est engagée à investir 12 000 millions d'euros d'ici 2024, ce qui lui permettra d'augmenter sa capacité renouvelable terrestre installée de 2 000 MW, à laquelle s'ajoutera la contribution des nouveaux projets éoliens offshore en cours de construction. En outre, l'entreprise continuera d'investir dans les réseaux, avec de nouveaux cadres réglementaires aux États-Unis, au Royaume-Uni et au Brésil, et a déjà clôturé la vente de 100 % de son énergie pour cet exercice.   

L'entreprise prévoit une croissance du bénéfice net de 5 à 7 %, hors plus-values liées à la rotation des actifs, et le dividende devrait augmenter en fonction des résultats. 

La société fournira plus de détails sur ses perspectives pour les années à venir le 21 mars à Londres, où elle tiendra son Capital Markets Day.