Ces deux accords stimuleront les secteurs de l'automobile, de la chimie et de la pétrochimie

Le Maroc renforce son industrie avec deux accords clés

Puerto de Tánger - PHOTO/AFP
photo_camera PHOTO/AFP - Terminal I du port de Tanger Med

Le Maroc est déterminé à dynamiser son secteur industriel. A cet effet, deux accords de partenariat ont été signés la semaine dernière à Rabat dans le cadre de la 23ème édition de la Semaine nationale de la qualité. Cette manifestation, placée sous le thème "Une politique nationale de la qualité au service de la compétitivité", a été organisée par le ministère marocain de l'Industrie et du Commerce.  

L'objectif principal de ce rendez-vous annuel est de défendre une culture de la qualité et de l'excellence, comme le rapporte Morocco World News. Cette année, la présentation du projet de politique nationale de la qualité, élaboré par cinq commissions du Conseil supérieur de la normalisation et de la certification (CSNCA), a été l'un des points forts de l'événement. 

Le premier accord signé lors de l'événement vise à établir un écosystème de haut niveau pour les professionnels de la qualité automobile. Ce traité a été formalisé par Taoufiq Moucharraf, secrétaire général du ministère de l'Industrie et du Commerce, et Hakim Abdelmoumen, président de l'Association marocaine de l'industrie automobile et de la construction (AMICA). 

AFP/FADEL SENNA
 - Torre Mohammed VI en Rabat
AFP/FADEL SENNA - Tour Mohammed VI à Rabat

Le secteur automobile présente un grand potentiel au Maroc. Depuis des années, le Royaume consolide sa position de référence régionale dans ce domaine. Comme le montrent les dernières données, la production annuelle de véhicules a doublé, passant de 403 007 en 2021 à plus de 400 000 au premier semestre 2023.

D'autre part, le deuxième pacte est axé sur la promotion d'un écosystème de qualité dans les secteurs de la chimie et de la pétrochimie. Cet accord important a été signé par le ministre Moucharraf et Abed Chagar, président de la Fédération de la chimie et de la pétrochimie (FCP).

Les secteurs de la chimie et de la pétrochimie ont connu une augmentation de 74 % de leur production au Maroc. Cependant, les deux industries ont besoin d'un coup de pouce, car les ventes ont diminué, tant sur le marché local que sur le marché international.

Comme le rapporte Morocco World News, ces ambitions de construire des écosystèmes de qualité sont stratégiquement conçues pour renforcer les références de qualité de l'industrie nationale, englobant ainsi à la fois les produits manufacturés et les aspects managériaux, ainsi que le développement des compétences et des ressources humaines.

PHOTO/PIXABAY – Bandera de Marruecos
PHOTO/PIXABAY - Drapeau du Maroc

L'objectif global des deux accords est de positionner le Maroc comme un centre d'excellence dans les deux secteurs, rendant les professionnels plus compétitifs et capables de répondre aux demandes changeantes de clients de plus en plus exigeants.

Alors que le Royaume s'apprête à devenir un pôle industriel caractérisé par la qualité, ces deux accords visent à encourager une culture de l'excellence et de l'innovation, susceptible de propulser la nation vers l'amélioration de sa compétitivité, tant au niveau régional qu'international.

Plus dans Économie et Entreprises