Rabat redouble d'efforts pour développer les principales plates-formes portuaires le long des côtes méditerranéennes et atlantiques. Pour l'instant, le Royaume est déjà connecté à plus de 184 ports dans 71 pays

Le Maroc veut créer une flotte maritime commerciale "compétitive et forte"

Vista general del puerto de contenedores de Tánger-Med en Ksar Sghir, cerca de la ciudad costera de Tánger - REUTERS/YOUSSEF BOUDDAL
photo_camera REUTERS/YOUSSEF BOUDDAL - Vue générale du port à conteneurs Tanger-Med à Ksar Sghir, près de la ville côtière de Tanger.

Le Maroc prévoit de lancer la création d'une flotte maritime commerciale nationale "forte et compétitive", a annoncé en début de semaine le ministre marocain du Transport et de la Logistique, Mohammed Abdeljalil, selon Morocco World News.

Les remarques de Abdeljalil interviennent un mois après un discours du roi du Maroc Mohammed VI dans lequel il a appelé le gouvernement à tirer parti de la côte atlantique du Royaume pour stimuler le développement économique. 

Abdeljalil a expliqué qu'à travers une analyse et une étude, "l'état actuel de la navigation commerciale sera diagnostiqué afin de l'aligner sur les meilleures pratiques internationales". Selon le ministre, cette mesure est prise "dans le but de créer des conditions favorables pour encourager l'investissement dans ce secteur".

La réussite du commerce maritime passe par le développement des secteurs portuaires. À cet égard, il convient de noter que le Maroc s'emploie depuis des années à développer de grandes plateformes portuaires le long des côtes méditerranéennes et atlantiques, en veillant à ce qu'elles soient reliées à des infrastructures vitales telles que les réseaux routiers et ferroviaires.

Afin de stimuler le commerce maritime, le Maroc a investi massivement dans des projets tels que le port Tanger Med, fleuron de la stratégie de Rabat en matière de promotion du commerce maritime. 

FOTO/AFP - Terminal I del puerto Tanger Med
FOTO/AFP -  Tanger Med

Le port Tanger Med, inauguré en 2007, est actuellement l'un des plus importants de la région nord-africaine et méditerranéenne. En 2022, par exemple, il s'est classé quatrième dans le CPPI 2022 de la Banque mondiale, qui évalue les performances des ports à conteneurs dans le monde, ce qui en fait le port le plus efficace d'Europe et d'Afrique du nord.

D'autre part, le port a reçu d'autres reconnaissances importantes. Tanger Med a également été classé troisième port à conteneurs le plus efficace au monde par le site web spécialisé Priceonomics. Il occupe également la 23e place dans le classement des plus grands ports du monde, selon le fournisseur de données Alphaliner. 

PHOTO/GUILLERMO LÓPEZ/ATALAYAR - Dajla, Marruecos
PHOTO/GUILLERMO LÓPEZ/ATALAYAR - Dakhla, Marruecos

Outre l'important port de Tanger, le gouvernement marocain tente également de stimuler le secteur portuaire dans d'autres régions du sud, comme Dakhla. Dans cette ville située au bord de l'océan Atlantique, un port de 3,3 milliards de dollars est en cours de construction afin de contribuer au développement du commerce maritime du Maroc avec l'Amérique et l'Afrique de l'ouest. Le ministère du Transport et de la Logistique étudiera également dans quelle mesure l'incorporation d'une flotte commerciale nationale peut contribuer à ce projet.

La stratégie maritime et portuaire du Maroc a déjà permis au pays d'attirer des investissements internationaux dans le secteur du transport maritime, augmentant l'indice de connectivité maritime du Maroc à l'échelle internationale et le plaçant au 20e rang mondial. Le Royaume est déjà connecté à plus de 184 ports dans 71 pays. 

Plus dans Économie et Entreprises