Les autorités russes ont subi de multiples attaques sur leurs infrastructures de transport depuis le début de l'invasion de l'Ukraine

L'Ukraine revendique le sabotage d'une ligne de chemin de fer dans la région russe de Sibérie

Antoine Boureau / Hans Lucas / Hans Lucas vía AFP - Tren ruso en Siberia
photo_camera Antoine Boureau / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP - Train russe en Sibérie

L'Ukraine a revendiqué vendredi des attaques contre une ligne de chemin de fer russe en Sibérie, à des milliers de kilomètres de la ligne de front. Il s'agit du dernier incident de sabotage signalé sur le territoire russe. 

Les autorités russes ont subi de multiples attaques sur leurs infrastructures de transport depuis le début de l'invasion de l'Ukraine en février 2022. Mais c'est la première fois qu'elles se produisent aussi loin de la ligne de front. 

La première attaque a eu lieu dans la nuit de mercredi à jeudi dans le tunnel Besolov à Severomouisk, le plus long de Russie, a indiqué à l'AFP une source au sein des forces de sécurité ukrainiennes (SBU). 

La seconde a visé un itinéraire alternatif de la voie, vers lequel le trafic ferroviaire a été détourné après la première attaque, a précisé cette source. 

"Les Russes sont tombés deux fois dans le piège du SBU : un autre train de carburant a explosé sur la voie ferrée Baïkal-Amour" alors qu'il "passait sur un pont à 35 mètres de hauteur", a-t-il ajouté. 

Le SBU a refusé de commenter ces affirmations et il n'y a pas eu de réaction immédiate de la part de la Russie à ce nouvel incident. 

La chaîne Telegram Baza, proche des services de sécurité russes et suivie par plus d'un million d'utilisateurs, a indiqué vendredi qu'un "sabotage" avait provoqué l'explosion de deux trains "dans la même zone" en Bouriatie. 

Alexander NEMENOV / AFP - Un policía ruso patrulla frente a la Catedral de San Basilio en la Plaza Roja de Moscú
Alexander NEMENOV / AFP - Un policier russe patrouille devant la cathédrale Saint-Basile sur la Place Rouge à Moscou

La Russie a annoncé vendredi l'arrestation d'un citoyen russo-italien soupçonné d'avoir mené des attaques de sabotage contre une voie ferrée et une base aérienne sur ordre de l'Ukraine. 

Les enquêteurs ont ouvert une enquête sur l'incident de mercredi, selon des sources citées par le quotidien économique Kommersant. 

"Les services spéciaux russes devraient s'habituer au fait que notre peuple est partout. Même dans la lointaine Bouriatie", a déclaré la source ukrainienne à l'AFP. 

La ligne Baïkal-Amour, longue de plus de 4 000 kilomètres, longe les frontières de la Chine et de la Mongolie. 

Plus dans Politique
Josua Harris usa argelia
A l’approche des élections présidentielles qui se dérouleront au mois de novembre prochain, le président Joe Biden ne compte pas quitter la Maison Blanche sans avoir marqué de son empreinte le rôle des Etats Unis d’Amérique dans le règlement du conflit algéro-marocain qui n’a que trop duré

Joe Biden choisit « Monsieur Sahara » ambassadeur à Alger