Le Maroc confirme la réouverture anticipée des passages douaniers avec Ceuta et Melilla

C'est ce qu'a déclaré l'ambassadrice du Maroc en Espagne, Karima Benyaich, conformément à la feuille de route établie par les deux nations
Paso fronterizo entre Marruecos y España - PHOTO/FILE
Passage de la frontière entre le Maroc et l'Espagne - PHOTO/FILE

Le Maroc et l'Espagne ont établi une feuille de route claire dans différents secteurs suite au renforcement des relations diplomatiques après que l'Espagne ait soutenu la proposition marocaine d'autonomie pour le Sahara occidental comme l'option la plus sérieuse, crédible et réaliste pour résoudre le différend sahraoui. 

Cette feuille de route établie par le Roi Mohammed VI et le président du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez, lors de l'importante réunion de Rabat, marque la ligne politique à suivre. Cette rencontre a été suivie par la réunion de haut niveau à Rabat en février 2023, au cours de laquelle d'importants accords ont été scellés dans divers domaines tels que l'économie, la politique, les affaires sociales, la culture et l'éducation, démontrant ainsi la bonne entente entre les deux pays, alliés et voisins en Méditerranée. 

El rey Mohamed VI y Pedro Sánchez - PHOTO/PALACIO REAL MARROQUÍ vía AP
Le roi Mohammed VI et Pedro Sánchez - PHOTO/PALAIS ROYAL DU MAROC via AP

Dans ce sillage, le Maroc a réaffirmé la réouverture imminente des douanes avec Ceuta et Melilla, comme l'a récemment confirmé l'ambassadrice du Maroc à Madrid, Karima Benyaich.  

Divers problèmes techniques ont persisté et ont causé un retard dans la réouverture des passages commerciaux, mais le royaume marocain est confiant que ces bureaux de douane seront bientôt rouverts. 

Ainsi, Karima Benyaich, ambassadrice du Maroc dans la capitale espagnole, a confirmé que l'ouverture des douanes à la frontière terrestre aura lieu après avoir surmonté ce qu'elle a décrit comme des problèmes techniques qui ont retardé l'ouverture des douanes à Ceuta et Melilla. 

Vista general del paso fronterizo marroquí de Fnideq con el enclave español de Ceuta (al fondo) – PHOTO/FADEL SENNA/AFP
Vue générale du poste frontière marocain de Fnideq avec l'enclave espagnole de Ceuta (à l'arrière-plan) - PHOTO/FADEL SENNA/AFP

L'ambassadrice marocaine n'a pas donné de date précise pour l'ouverture de ces passages commerciaux, qui sont économiquement très importants, comme l'ont souligné les secteurs d'activité des deux pays.  Ces postes douaniers commerciaux seront ouverts lorsque Rabat sera en mesure de résoudre les problèmes techniques existants. Ces difficultés entravent la mise en œuvre de l'accord signé il y a deux ans avec l'Espagne, conformément à la feuille de route prévue entre les deux royaumes.

L'ambassadrice marocaine a indiqué que la circulation des marchandises qui a conduit à l'apparition de "porteurs" et à la contrebande des moyens de subsistance a disparu avec la fin de la crise dans les relations diplomatiques entre les deux pays, ce qui place une responsabilité claire sur les deux royaumes pour éviter ces situations inacceptables afin de "faire les choses de la meilleure façon possible, de mettre en œuvre et d'appliquer cette décision".

Karima Benyaich - PHOTO/FILE
Karima Benyaich - PHOTO/FILE

Dans des déclarations à divers médias espagnols, comme l'agence Europa Press, Karima Benyaich a souligné que Rabat respecte la feuille de route signée par Madrid et Rabat en 2022, dont l'ouverture des douanes était l'une des dispositions approuvées.

La réouverture des passages a été l'un des principaux accords conclus en avril 2022 entre les gouvernements espagnol et marocain, à la suite d'une réunion entre le roi du Maroc Mohammed VI et le président du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez, mais l'accord n'a pas spécifié de date précise pour l'ouverture des douanes. 

Des sources diplomatiques ont déclaré à Al-Arab que le comité de travail chargé d'examiner les obstacles qui entravent les essais pilotes d'ouverture des points de passage fonctionne efficacement grâce à la coordination bilatérale en cours, et qu'un essai technique devrait être réalisé pour démontrer la solidité des réformes techniques adoptées par le comité.

Depuis des années, les deux pays font preuve d'une volonté de coopération approfondie dans tous les secteurs dans le cadre de l'excellente dynamique des relations diplomatiques mutuelles, et la question du commerce et des douanes, d'une importance vitale, s'inscrit également dans cette dynamique. 

Ces derniers mois, des tests ont été effectués pour reprendre l'activité douanière avec le passage de produits d'hygiène ou d'huiles à usage industriel, suite aux travaux du comité mixte travaillant sur les questions douanières et commerciales. 

Les deux pays continuent ainsi à travailler en profondeur pour faciliter la circulation des personnes et des marchandises aux passages douaniers qui relient les deux nations, avec des enclaves de grande importance comme Ceuta et Melilla.