Il y a quelques mois, Bourita et Borrell ont souligné le rôle de l'éducation dans la prévention et la lutte contre le radicalisme et l'extrémisme violent

Le Maroc et l'UE réaffirment leur engagement commun à lutter contre le terrorisme par l'éducation

Banderas de la Unión Europea y Marruecos
PHOTO/FILE - Drapeaux de l'Union européenne et du Maroc

Le Royaume du Maroc et l'Union européenne ont récemment coprésidé une conférence virtuelle de l'initiative du Forum mondial de lutte contre le terrorisme (GCTF) sur "L'éducation pour prévenir et contrer l'extrémisme violent qui mène au terrorisme".

Cet événement, organisé en partenariat avec le Centre de mise en œuvre de la lutte contre l'extrémisme violent "Hedayah" et en collaboration avec le groupe de travail du GCTF sur la lutte contre l'extrémisme violent, vise principalement à identifier les nouveaux défis dans ce domaine.

Elle sert également à examiner les réussites et à proposer des approches nouvelles et améliorées pour prévenir et contrer l'extrémisme violent dans le domaine de l'éducation. 

Cette initiative cherche également à développer des solutions concrètes et des recommandations pratiques qui peuvent être utilisées par les décideurs politiques, les forces de l'ordre, les éducateurs et les acteurs de la société civile.

"Les bonnes pratiques en Afrique, y compris dans la région du Sahel, qui est le nouvel épicentre mondial du terrorisme, seront examinées en vue de tirer des leçons pertinentes en termes de lutte et de prévention de l'extrémisme menant au terrorisme", indique un communiqué du ministère marocain des Affaires étrangères.

Cette initiative s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des documents cadres et des bonnes pratiques développés par le GCTF, notamment le "Mémorandum d'Abou Dhabi sur les bonnes pratiques en matière d'éducation pour lutter contre l'extrémisme violent". 

PHOTO/REDES - El Jefe del Gobierno, Aziz Akhannouch, y Nasser Bourita en Bruselas con el Presidente del Consejo Europeo, Charles Michel, al margen del foro "Global Gateway"
PHOTO/NETWORK - Le chef du gouvernement Aziz Akhannouch et Nasser Bourita à Bruxelles avec le président du Conseil européen Charles Michel en marge du forum "Global Gateway"

En outre, l'initiative de deux ans, qui se déroulera de 2023 à 2025, permettra de concevoir et de mettre en œuvre un programme de formation des formateurs (FdF) sur mesure pour les éducateurs afin de renforcer la résilience des apprenants face à l'extrémisme violent.

Un ensemble d'outils et d'indicateurs sera également élaboré et mis en œuvre pour aider et soutenir les efforts des gouvernements en matière de suivi et d'évaluation des programmes et des politiques visant à prévenir et à contrer l'extrémisme violent dans l'éducation. 

PHOTO/FILE - Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, et le Haut représentant de l'UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell

Lors de son lancement officiel en mai 2023 par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, et le Haut représentant de l'UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell, ont souligné le rôle de l'éducation en tant qu'outil puissant pour prévenir et combattre le radicalisme et l'extrémisme violent et pour éradiquer les idéologies extrémistes qui prospèrent dans des environnements précaires.

"Cette initiative témoigne du partenariat privilégié et de l'engagement commun entre le Royaume du Maroc et l'Union européenne pour la promotion de la paix, de la sécurité et du développement", conclut le communiqué officiel marocain. 

Envíanos tus noticias
Si conoces o tienes alguna pista en relación con una noticia, no dudes en hacérnosla llegar a través de cualquiera de las siguientes vías. Si así lo desea, tu identidad permanecerá en el anonimato