Rabat et Tanger sont en train de finaliser les derniers détails sur les sites pour que le tournoi soit un nouveau succès

Le Maroc se prépare à accueillir la Coupe du monde des clubs

photo_camera REUTERS/JIHED ABIDELLAOUI - Des supporters marocains à Casablanca

Depuis la désignation du Maroc comme pays hôte de la Coupe du monde des clubs, les capitales Rabat et Tanger ont renforcé leurs installations, augmenté la sécurité dans les stades et préparé la ville à l'arrivée des clubs et des supporters. Le concours se déroulera du 1er au 11 février 2023. Comme ce fut le cas à Agadir et Marrakech en 2013, et à Rabat et Marrakech en 2014, Tanger et Rabat se préparent pour l'occasion. Les deux fois, les vainqueurs de la compétition ont été l'équipe européenne, respectivement le Bayern Munich et le Real Madrid, mais dans un football de plus en plus équilibré, il est probable que nous assisterons à des surprises.  

L'édition de cette année de la Coupe du monde des clubs, connue sous le nom de Mundialito, anciennement appelée Coupe intercontinentale, sera la 19e édition avec le nouveau format (63e si l'on compte depuis sa naissance) et comptera sept participants : Real Madrid (Europe), Wydad Casablanca (Afrique), Flamengo (champion de la Copa Libertadores), Seattle Sounders (CONCACAF), Auckland City (Océanie), Al-Hilal (Asie) et Al-Ahly (Afrique). Parmi les favoris figurent le Real Madrid, principal prétendant à la victoire, l'équipe du Wydad Casablanca, capitale du pays hôte, et Flamengo, représentant du football sud-américain. Il est à noter que le Wydad, champion en titre du Maroc et d'Afrique, jouera son premier match à Rabat. 

 Atalayar_Marruecos coronavirus

Le Maroc s'engage à faire de cette nouvelle édition de la Coupe du Monde des Clubs un succès, car il a et possède tous les moyens et avantages pour y parvenir. Grâce à la vision du roi Mohamed VI, le Maroc a fait de grands progrès dans la modernisation de ses infrastructures, notamment de ses chemins de fer. Le plan ferroviaire a abouti à l'inauguration du train à grande vitesse qui relie Rabat à Tanger en deux heures seulement. Les demi-finales auront lieu à Tanger et la finale à Rabat. Les deux sites ont tout prévu pour accueillir la compétition dans les meilleures conditions. Le comité d'organisation a entamé les travaux de rénovation du stade Ibn Battuta de Tanger et du stade Mulay Abdelah de Rabat (réparation du terrain et rénovation des installations) afin qu'ils soient prêts à accueillir les matchs.  

Al-Ahly et Auckland City s'affronteront pour une place au deuxième tour où Al-Hilal, Seattle Sounders et Wydad les attendent. Les vainqueurs des barrages de ce tour se qualifieront pour les demi-finales, où les vainqueurs de l'UEFA Champions League et de la Copa Libertadores sont déjà en action. Le tirage au sort des binômes aura lieu le vendredi 13 janvier à l'Académie de football Mohamed VI de Sale à Rabat. Le premier tour sera joué le premier jour de la compétition, le deuxième tour le 4 février, la première demi-finale le 7 février, la deuxième demi-finale le 8 février et la finale et les barrages pour les troisième et quatrième places le 11 février. 

fúbol-pixabay-atalayar-munial-de-clubes

L'équipe qui a remporté ce tournoi le plus de fois avec quatre titres est l'équipe blanche, qui l'a remporté en 2014, 2016, 2017 et 2018. Les Madridistas ont également remporté trois fois la Coupe Intercontinentale. L'équipe de Carlo Ancelotti, favorite, arrivera au Maroc le 5 février. Quant à l'autre grande équipe, Flamengo, ce sera sa deuxième apparition en trois ans dans le nouveau format, trois si l'on compte la Coupe Intercontinentale qu'elle a remportée en 1981. Les Brésiliens ont atteint la finale en 2019 contre Liverpool, mais le but de Roberto Firmino en prolongation a contrarié le rêve des Cariocas. Le club nord-africain espère au moins égaler l'exploit de son rival (Raja Casablanca) en 2013, qui a atteint la finale et a terminé en deuxième position face au Bayern Munich. 

Plus dans Sports