Un débat aura lieu sur le lieu de la finale, après que la candidature ibéro-marocaine a été désignée par la FIFA pour accueillir la Coupe du monde 2030

Le Maroc, l'Espagne et le Portugal discuteront des détails de la Coupe du monde 2030 à Rabat

PHOTO/FILE - Pedro Rocha, presidente de la Real Federación Española de Fútbol, Fouzi Lekjaa, presidente de la Real Federación Marroquí de Fútbol, Karima Benyaich, embajadora de Marruecos en España, y Fernando Gomes, presidente de la Federación de Fútbol de Portugal
photo_camera PHOTO/FILE - Pedro Rocha, président de la Fédération royale espagnole de football, Fouzi Lekjaa, président de la Fédération royale marocaine de football, Karima Benyaich, ambassadrice du Maroc en Espagne, et Fernando Gomes, président de la Fédération portugaise de football

Rabat accueillera le 18 octobre une importante réunion entre les présidents des fédérations de football des pays qui accueilleront la Coupe du monde 2030 : le Maroc, l'Espagne et le Portugal.

Fouzi Lekjaa, président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), Pedro Rocha, président de la Fédération royale espagnole de football (RFEF), et Fernando Gomes, président de la Fédération portugaise de football, se réuniront dans la capitale marocaine pour finaliser les détails de l'organisation de la Coupe du monde et compléter le rapport à présenter à la Fédération internationale de football association (FIFA), qui a désigné mercredi la candidature ibéro-marocaine à l'organisation de la Coupe du monde 2030.

La réunion entre Fouzi Lekjaa, Pedro Rocha et Fernando Gomes à Rabat servira à développer le dossier à présenter à la FIFA avec tous les détails de l'organisation et l'un des sujets brûlants qui sera discuté lors du conclave sera le lieu de la finale de la Coupe du monde.

PHOTO/FILE - España, Marruecos y Portugal serán los países anfitriones del Mundial de Fútbol de 2030
PHOTO/FILE - L'Espagne, le Maroc et le Portugal accueilleront la Coupe du monde de football en 2030

On s'attend à ce qu'il y ait des désaccords sur le lieu de la finale après que le président de la fédération marocaine Fouzi Lekjaa, que le roi Mohammed VI a nommé président du comité de la Coupe du monde 2030 après l'avoir reçu en audience royale, a manifesté l'intention du pays nord-africain de voir Casablanca accueillir le match décisif de la Coupe du monde. 

Le patron de la FRMF a annoncé sur la radio marocaine Radio Mars le souhait que la finale de la compétition se déroule dans le Grand Stade de Casablanca, une infrastructure qui sera bientôt aménagée et qui aura une capacité de 93 000 spectateurs : "Nous espérons vivre une finale extraordinaire qui honorera tout le continent et les jeunes générations dans un stade à Casablanca qui sera extraordinaire et merveilleux". 

PHOTO/FILE - Fouzi Lekjaa
PHOTO/FILE - Fouzi Lekjaa

Ces déclarations de Fouzi Lekjaa ont suscité la surprise, car plusieurs rapports ont suggéré que la finale était prévue au stade Santiago Bernabeu de Madrid et que le Maroc pourrait aspirer à accueillir les deux demi-finales à Casablanca.

Selon d'autres, le FC Barcelone pourrait demander qu'une demi-finale se déroule au Camp Nou et que l'autre soit organisée au Portugal. Une négociation dans laquelle le Maroc demanderait la finale, peut-être comme stratégie pour obtenir une demi-finale, mais tout ceci n'est que spéculation et rien n'est fixé. 

La réunion du 18 octobre sera la deuxième rencontre entre les présidents des trois fédérations après celle du 16 septembre à la Ciudad del Fútbol de Las Rozas, qui a servi à ouvrir le cycle des réunions tripartites. 

PHOTO/WILLIAM VOLCOV/BRAZIL PHOTO PRESS/BRAZIL PHOTO PRESS VÍA AFP - El Trofeo de la Copa Mundial de la FIFA se muestra en el terreno de juego en la final de la Copa Mundial de Qatar 2022 entre Argentina y Francia en el Estadio Lusail en Lusail, al norte de Doha, el 18 de diciembre de 2022
PHOTO/WILLIAM VOLCOV/BRAZIL PHOTO PRESS/BRAZIL PHOTO PRESS VIA AFP - Le trophée de la Coupe du monde de la FIFA est montré sur le terrain lors de la finale de la Coupe du monde 2022 entre l'Argentine et la France au stade Lusail à Lusail, au nord de Doha, le 18 décembre 2022

Ces réunions ont pour but de parfaire le projet de candidature ibéro-marocaine pour satisfaire la FIFA en vue de l'organisation de la Coupe du monde dans sept ans. 

Les trois pays accueilleront 101 matches et chacun d'entre eux pourrait avoir l'option d'en accueillir jusqu'à 30. L'Uruguay, l'Argentine et le Paraguay accueilleront chacun un match d'ouverture, dans le cadre de l'hommage rendu par la FIFA au centenaire de la Coupe du monde, dont la première édition s'est déroulée en 1930 en Uruguay, avec une victoire finale des hôtes uruguayens eux-mêmes. 

Le Maroc disposera de six stades pour accueillir les matches de la Coupe du monde 2030, comme l'a annoncé le président de la Fédération royale marocaine de football, Fouzi Lekjaa. "A ce jour, nous avons identifié six sites pour accueillir la Coupe du Monde 2030, à savoir Rabat, Tanger, Marrakech, Agadir, Fès, en plus du Grand Stade de Casablanca, qui sera construit prochainement", a déclaré Lekjaa à Radio Mars.

Ces sites accueilleront également les matchs de la Coupe d'Afrique des nations 2025, qui sera un autre tournoi organisé par le Maroc, démontrant ainsi sa grande puissance diplomatique et sportive pour pouvoir accueillir diverses compétitions importantes. Lekjaa a également évoqué d'autres compétitions que le Maroc organise en vue de la Coupe du monde, notamment la Coupe d'Afrique des Nations féminine de 2024 et la Coupe d'Afrique des nations de 2025. Le pays nord-africain prévoit également d'accueillir la Coupe du monde des clubs de la FIFA 2029, qui opposera les clubs champions des différentes confédérations continentales, comme l'a également souligné Fouzi Lekjaa sur Radio Mars. 

Le Maroc fournira d'importants stades pour accueillir les matches de la Coupe du monde 2030. Casablanca disposera du Grand Stade de Casablanca, d'une capacité de 93 000 spectateurs, Rabat du stade Prince Moulay Abdellah d'une capacité de 53 000 spectateurs, Tanger du stade Ibn Battouta équipé pour 68 000 spectateurs, Marrakech d'un stade d'une capacité de 70 000 spectateurs, et Agadir et Fès de terrains de football équipés pour plus de 40 000 personnes.

Plus dans Sports