Le Maroc continue de promouvoir l'hydrogène vert à travers de nombreuses initiatives

Le Royaume vise à se positionner comme un acteur clé dans la décarbonisation de l'industrie mondiale
Un electrolizador para la producción de hidrógeno verde - ROLF VENNENBERND / DPA / dpa Picture-Alliance vía AFP
Un électrolyseur pour la production d'hydrogène vert - ROLF VENNENBERND / DPA / dpa Picture-Alliance via AFP

Compte tenu du grand potentiel du Maroc dans le secteur des énergies renouvelables, le Forum de l'industrie de l'hydrogène vert a récemment organisé un événement à Rabat dans le but de développer cette filière dans le Royaume. 

A l'heure où le monde tente d'opérer une transition vers des sources d'énergie propres, le Maroc se positionne comme un acteur clé de la décarbonisation de l'industrie mondiale à travers d'importantes mesures prises ces dernières années afin de stimuler le développement de la filière hydrogène vert.

Ce forum, ainsi que d'autres initiatives, joue un rôle clé dans la promotion de l'hydrogène vert au Maroc, en encourageant l'innovation, l'intégration industrielle, le renforcement des capacités, le transfert de connaissances et le développement du marché.

Le Cluster Green H2 est également l'une des organisations chargées de stimuler cette industrie en plein essor au Maroc. A cet effet, le Cluster Green H2 organise une conférence internationale sur les E-Fuels le 24 mai 2024 au Fairmont La Marina Rabat-Salé, Hôtel et Résidences, en collaboration avec le Ministère de la Transition Energétique et du Développement Durable.

Energía eólica en Marruecos - PHOTO/FILE
L'énergie éolienne au Maroc - PHOTO/FILE

Cette réunion rassemblera environ 200 parties prenantes impliquées dans l'hydrogène vert pour discuter et analyser les développements dans le domaine des carburants verts. La conférence abordera des questions telles que le marché des e-carburants, les innovations technologiques, les applications dans les industries chimiques, maritimes, aéronautiques et automobiles, ainsi que les politiques de production durable.

Comme l'ont rapporté les médias marocains, la séance d'ouverture de la conférence se déroulera en présence de Leila Benali, ministre de la transition énergétique et du développement durable, Ryad Mezzour, ministre de l'industrie et du commerce, Jeroen Roodenburg, ambassadeur du Royaume des Pays-Bas au Maroc, et Abdelhamid Addou, directeur général de l'Agence européenne pour l'environnement (AEE) ; Abdelhamid Addou, directeur général de Royal Air Maroc ; Mehdi Tazi Riffi, directeur général de TMSA ; Tarik Hamane, directeur général par intérim de l'Agence marocaine de l'énergie durable ; et Omar Alaoui M'Hamdi, vice-président de la commission économie verte de la CGEM.

L'énergie éolienne au Maroc - PHOTO/FILE

D'autre part, du 1er au 6 juillet à Ben Guerir, l'Agence allemande de coopération internationale (GIZ) au Maroc, l'Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN) et le réseau méditerranéen d'électrons et de molécules vertes MED-GEM - financé par l'Union européenne - organisent le "Green Hydrogen Camp Morocco : from theory to action" (Camp de l'hydrogène vert au Maroc : de la théorie à l'action).

L'événement, conçu comme une école d'été, vise à favoriser l'émergence d'une nouvelle génération d'ingénieurs et de chercheurs pour le développement de solutions dans le secteur de l'hydrogène vert au Maroc.