L'administration américaine a fait pression pour une nouvelle résolution du Conseil de sécurité de l'ONU

Les Etats-Unis intensifient leurs efforts pour une solution à la question du Sahara Occidental

PHOTO/AFP - Esta fotografía de archivo muestra banderas de Estados Unidos y Marruecos junto a un mapa de Marruecos autorizado por el Departamento de Estado de EE. UU. que reconoce el territorio en disputa internacional del Sáhara Occidental (con la firma del embajador de Estados Unidos en Marruecos, David T. Fischer) como parte del reino norteafricano
photo_camera PHOTO/AFP - Cette photo montre des drapeaux américains et marocains à côté d'une carte du Maroc autorisée par le Département d'Etat américain reconnaissant le territoire internationalement contesté du Sahara occidental (avec la signature de l'ambassadeur américain au Maroc David T. Fischer) comme faisant partie du royaume nord-africain

Pour la deuxième fois en trois mois, le sous-secrétaire d'Etat américain pour l'Afrique du Nord, Joshua Harris, a effectué une tournée dans les deux principales capitales de la région. D'abord Alger, où il a rencontré le ministre algérien des Affaires étrangères, Ahmed Attaf, avec lequel il a discuté de la question du Sahara occidental, insistant sur la nécessité d'une solution politique rapide à ce différend de longue date qui a tendu les relations entre l'Algérie et le Maroc depuis 1975 et affecté la paix et la stabilité dans le nord-ouest de l'Afrique.

Récemment, l'administration américaine a promu une nouvelle résolution du Conseil de sécurité des Nations unies prolongeant le mandat de la MINURSO pour la énième fois et approuvant la mission de bons offices déployée par le représentant personnel du secrétaire général des Nations unies, Staffan de Mistura.

PHOTO/DEPARTAMENTO DE ESTADO DE ESTADOS UNIDOS
 - Joshua Harris, subsecretario adjunto de Estado de Estados Unidos para África del Norte
PHOTO/DÉPARTEMENT D'ÉTAT DES ÉTATS-UNIS - Joshua Harris, sous-secrétaire d'État adjoint pour l'Afrique du nord

Après Alger, le diplomate américain devait se rendre à Rabat pour transmettre le même message au chef de la diplomatie marocaine, Nasser Bourita.

En septembre dernier, Joshua Harris avait effectué le même voyage, annonçant un plan américain pour une solution pacifique à la question du Sahara, sans préciser la nature de ce plan.

A cette occasion, le Mouvement sahraoui pour la paix (MSP) a exprimé sa satisfaction de l'intervention de la première puissance mondiale en faveur d'un règlement pacifique du problème du Sahara occidental.

Plusieurs sources dans la capitale espagnole, Madrid, s'accordent à dire que l'administration du président Joe Biden est déterminée à œuvrer pour une solution au différend sahraoui durant le reste du mandat de l'actuel secrétaire général de l'ONU, António Guterres.

Plus dans Politique
Josua Harris usa argelia
A l’approche des élections présidentielles qui se dérouleront au mois de novembre prochain, le président Joe Biden ne compte pas quitter la Maison Blanche sans avoir marqué de son empreinte le rôle des Etats Unis d’Amérique dans le règlement du conflit algéro-marocain qui n’a que trop duré

Joe Biden choisit « Monsieur Sahara » ambassadeur à Alger