Le forum a publié un communiqué dans lequel il qualifie les affirmations du Polisario d'"extemporanées" et de démagogiques

Le Fórum Canario Saharaui rejette la position du Front Polisario sur les recommandations du ministère des Affaires étrangères concernant le voyage à Tindouf

Campamento de refugiados de Tinduf, Argelia - PHOTO/FILE
Camp de réfugiés de Tindouf, Algérie - PHOTO/FILE

Le Fórum Canario Saharaui rejette catégoriquement les déclarations, à la limite de la "bêtise et de l'inconscience", du Front Polisario sur les recommandations de voyage du ministère espagnol des Affaires étrangères, qui a déconseillé aux citoyens espagnols de se rendre à Tindouf en raison de l'insécurité. 

Le forum lui-même déconseille également de se rendre dans la région de Tindouf car la sécurité n'y est en aucun cas garantie.

Le communiqué officiel du Fórum Canario Saharaui est reproduit ci-dessous : 

COMMUNIQUÉ FÓRUM CANARIO SAHARAUI  

A propos des récentes informations sur la question du Sahara et les questions connexes, ce Fórum Canario Saharaui souhaite déclarer ce qui suit : 

De la part de cette association, nous manifestons notre étonnement et notre rejet pour les récentes manifestations, à la limite de l'insensé et de l'inconscience, perpétrées par le Front Polisario en relation avec les recommandations de voyage exprimées par le ministère des Affaires étrangères de l'Espagne, qui a déconseillé aux citoyens espagnols de voyager dans la région, en raison de l'activité accrue des groupes terroristes dans la région, qui affectent la sécurité dans les camps de Tindouf. Ces recommandations ont été appuyées par les États-Unis et le Royaume-Uni.  

Il s'agit sans aucun doute de déclarations extemporanées, faites par démagogie, dans le seul but de faire du bruit médiatique. Cela n'est pas surprenant, étant donné que le Polisario est de plus en plus insignifiant. Pour preuve, son récent communiqué dénonçant ces recommandations est intervenu plus de 20 jours après leur publication par le ministère sur son site internet. C'est la seule façon d'expliquer cette quête tardive de notoriété.  

Cependant, il faut noter que ce n'est pas la première fois que le ministère fait ces recommandations de manière justifiée et argumentée. La plus notoire remonte à la fin de l'année 2019, avec une réponse similaire de la part du Polisario et de ses semblables. C'est pourquoi, en suivant les orientations du ministère, nous déconseillons fortement de se rendre dans les camps sahraouis de Tindouf, compte tenu de l'instabilité permanente dans cette zone et dans d'autres zones voisines comme le Mali, la Mauritanie, le Niger ou le Burkina Faso, où les conditions difficiles sur le terrain facilitent le transfert continu d'éléments terroristes, en raison de la perméabilité de leurs frontières. 

Nous devons également rejeter l'attitude irresponsable des dirigeants du Front Polisario qui critiquent et déforment la recommandation d'extrême sécurité du ministère espagnol. Il est extrêmement dangereux de détourner le regard par stratégie ou par intérêt politique, simplement par crainte de nuire à l'image des camps (la raison d'être et le gagne-pain des dirigeants du Polisario), en faisant passer leur intérêt personnel avant les précautions nécessaires pour éviter toute issue fatale sous la forme d'une attaque djihadiste avec un risque réel de pertes humaines. Une façon de procéder exécrable que nous dénonçons ici.  

El norte de África es testigo de los peligrosos movimientos iraníes que pueden hacer estallar la situación en la región, especialmente con la Guardia Revolucionaria que continúa brindando marchas avanzadas al Frente Polisario, lo que amenaza la estabilidad en torno al Sáhara marroquí - AFP/FADEL SENNA
Présence du Front Polisario autour du Sahara occidental - AFP/FADEL SENNA

Par ailleurs, et en ce qui concerne la récente visite au Maroc du Premier ministre et du ministre des Affaires étrangères, nous nous félicitons, au sein de ce Forum, des résultats de la réunion, dont les conclusions affirment que les relations entre les deux pays sont les meilleures depuis des décennies, et où le soutien de l'Espagne à la proposition sérieuse et réaliste du Maroc pour résoudre le conflit sur la base d'une large autonomie a été réaffirmé. En ce sens, et comme nous l'avons fait depuis notre fondation, nous soutenons pleinement cette position, dans laquelle tant l'Espagne que de plus en plus de pays à l'intérieur et à l'extérieur de l'UE sont favorables à une solution politique mutuellement acceptable dans le cadre de la Charte des Nations unies et des résolutions du Conseil de sécurité, une solution pleinement conforme à la légalité internationale.

Enfin, comme nous l'avons souligné à l'issue de cette réunion, nous saluons les efforts déployés par l'Espagne et le Maroc pour établir une coopération dans des domaines tels que l'immigration irrégulière, par le biais de programmes pionniers qui, nous l'espérons, donneront bientôt les résultats escomptés, en particulier aux îles Canaries, afin de vaincre ce terrible fléau que constituent les mafias de la traite des êtres humains. Cette coopération peut s'étendre à la lutte contre le terrorisme, un problème que le Polisario méprise et néglige, comme nous l'avons signalé au début de ce communiqué.

Envíanos tus noticias
Si conoces o tienes alguna pista en relación con una noticia, no dudes en hacérnosla llegar a través de cualquiera de las siguientes vías. Si así lo desea, tu identidad permanecerá en el anonimato