Des sources algériennes confirment à "Jeune Afrique" la présence du monarque marocain en pleine crise diplomatique

Mohamed VI podría acudir a la cumbre de la Liga Árabe en Argel

photo_camera PHOTO/ARCHIVO - Le roi du Maroc, Mohamed VI

Le roi du Maroc Mohammed VI sera présent à Alger les 1er et 2 novembre, selon des sources diplomatiques algériennes fiables, rapporte Jeune Afrique.

Le monarque marocain participera au 31e sommet de la Ligue arabe en Algérie, en pleine crise bilatérale avec son voisin maghrébin, qui a décidé de rompre ses relations avec le Maroc en août 2021 par la voix de son ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra.

Ce serait la première fois que Mohammed VI se rend en Algérie depuis mars 2005, également dans le cadre du sommet de la Ligue arabe. Mais cette fois, le roi du Maroc sera accompagné de son fils, le prince héritier Moulay Hassan, selon Jeune Afrique.

Ni le gouvernement marocain ni la famille royale marocaine n'ont fait de commentaire sur cette affaire. Pour l'instant, il n'y a pas eu de démenti, pas plus qu'il n'y en a eu il y a un mois lorsque le même média a lancé l'exclusivité.

Fin septembre, le ministre algérien de la Justice, Abderrachid Tabi, s'est rendu à Rabat pour remettre au chef de la diplomatie marocaine, Nasser Bourita, l'invitation au sommet de l'exécutif dirigé par Abdelmadjid Tebboune. Le gouvernement marocain a accepté la lettre et confirmé sa participation, mais n'a pas précisé qui représenterait le Royaume.

Il s'agissait de la première visite officielle d'un haut fonctionnaire algérien au Maroc depuis au moins un an, mais la réunion s'est limitée à un cadre protocolaire, de sorte qu'une désescalade des tensions entre les deux pays n'était pas attendue.

Plus dans Politique
Josua Harris usa argelia
A l’approche des élections présidentielles qui se dérouleront au mois de novembre prochain, le président Joe Biden ne compte pas quitter la Maison Blanche sans avoir marqué de son empreinte le rôle des Etats Unis d’Amérique dans le règlement du conflit algéro-marocain qui n’a que trop duré

Joe Biden choisit « Monsieur Sahara » ambassadeur à Alger