Le Royaume a développé des stratégies pour assurer le développement et la durabilité de ces écosystèmes

Le Maroc est à la pointe des efforts mondiaux pour protéger les oasis

Imagen de un oasis - PHOTO/PIXABAY
Image d'une oasis - PHOTO/PIXABAY

L'engagement du Maroc en faveur de l'agriculture durable a été souligné lors de la récente conférence ministérielle des pays producteurs et transformateurs de dattes qui s'est tenue à Abou Dhabi.

La délégation marocaine, conduite par le ministre de l'Agriculture Mohammed Sadiki, a animé des sessions sur la mise en œuvre de l'Initiative Oasis Durable, un projet innovant impulsé par le Royaume lors de la COP22 à Marrakech en 2016, rapporte Morocco World News. 

La conférence ministérielle de cette année aux Émirats arabes unis comprend deux réunions ministérielles de haut niveau des ministres de l'Agriculture des pays producteurs et transformateurs de dattes. 

La première réunion porte sur le suivi et l'évaluation des résultats du projet de gestion intégrée du charançon rouge du palmier, tandis que la seconde est liée à l'effort du gouvernement pour l'initiative "Oasis durables".  

Lors de son intervention, le ministre marocain a présenté l'Initiative Oasis Durables, développée en coordination et concertation avec l'ensemble des partenaires et présentée par le Royaume en novembre 2016, en marge de la COP22 tenue à Marrakech. Depuis son lancement, cette initiative a fait l'objet de nombreux événements organisés au niveau national et international.

Sadiki a souligné dans son discours l'importance des oasis, qui constituent des écosystèmes uniques abritant des produits agricoles spécifiques et des espaces dotés d'un patrimoine naturel, culturel et urbain distinct.  

Mohamed Sadiki (PHOTO/GUILLERMO LÓPEZ)
Mohamed Sadiki - PHOTO/GUILLERMO LÓPEZ

En raison de la raréfaction des ressources naturelles et de l'accélération de l'urbanisation couplée à une forte pression humaine, les oasis sont réellement menacées. Comme l'a expliqué le ministre, l'altération constante de l'équilibre de ces écosystèmes a des conséquences négatives sur leur continuité et leur durabilité, et peut même les mettre en danger. 

Parmi les menaces qui pèsent sur les oasis, Sadiki a mis l'accent sur la crise climatique mondiale, ainsi que sur les pressions croissantes exercées sur les ressources naturelles.

À cet égard, Sadiki a rappelé que le Maroc accorde une grande importance à ces zones menacées. Le Royaume a travaillé à l'élaboration de stratégies et à la mise en place d'institutions spécialisées pour assurer leur développement et leur durabilité

Marruecos, región de Sous-Massa-Draa, Alto Atlas, Valle del Todra (Todgha), oasis y palmeral de Tineghir – PHOTO/Hemis vÍa AFP/hemis.fr/MATTES René/hemis.fr
Oasis et palmeraie de Tineghir, Maroc - PHOTO/Hemis via AFP/hemis.fr/MATTES René/hemis.fr

Il a également souligné la nécessité de donner la priorité aux efforts visant à trouver des mesures préventives et des solutions plus efficaces pour permettre aux oasis de s'adapter aux défis liés à leur durabilité.  

C'est dans cette optique que le Maroc a organisé la 1ère édition du Congrès international des oasis et des palmiers dattiers à la fin du mois de mai 2023, une rencontre qui a permis d'échanger les idées, les connaissances, les expériences et de mettre en œuvre les objectifs de l'initiative.  

Dans son discours, le ministre marocain a appelé à plus d'initiatives et d'efforts liés à l'adaptation des systèmes oasiens au changement climatique, exprimant également la volonté du Maroc de jeter les bases d'une structure institutionnelle qui rassemble tous les pays intéressés par les oasis pour mettre en œuvre les objectifs de l'Initiative pour des oasis durables. 

Envíanos tus noticias
Si conoces o tienes alguna pista en relación con una noticia, no dudes en hacérnosla llegar a través de cualquiera de las siguientes vías. Si así lo desea, tu identidad permanecerá en el anonimato