Depuis Vienne, le ministre de l'Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, a déclaré que le royaume marocain propose d'accueillir l'Observatoire afin de partager l'expérience marocaine en matière de statistiques industrielles avec les autres pays africains. Le ministre a invité ses partenaires internationaux à soutenir cette initiative pour le développement durable de tout le continent

Le Maroc propose d'accueillir l'Observatoire africain de l'industrialisation

PHOTO/FILE - Ryad Mezzour, ministro de Industria de Marruecos
photo_camera PHOTO/FILE - Ryad Mezzour

Dans le cadre de l'engagement du Maroc à continuer à soutenir les programmes et initiatives de l'Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI), qui vise à accélérer le développement industriel inclusif et durable, le royaume marocain a proposé d'abriter l'Observatoire africain de l'industrialisation, a déclaré le ministre de l'Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, lors de la deuxième session de la Conférence générale de l'ONUDI à Vienne. 

En réponse aux recommandations de l'"Indice de l'Industrialisation en Afrique 2022", Mezzour a exhorté les partenaires internationaux du Maroc à soutenir cette initiative, afin de créer un effet d'entraînement de la connaissance et de la croissance à travers le continent, en initiant une nouvelle génération de coopération Sud-Sud.

A cette occasion, Mezzour a salué, d'une part, les efforts de l'ONUDI pour développer une stratégie africaine qui fournira un cadre unifié capable de guider ses interventions et d'assurer une approche coordonnée et globale du développement industriel inclusif et durable en Afrique, afin d'atteindre les objectifs de l'économie verte et durable. 

PHOTO/FILE - Complejo industrial de Renault en Tánger, Marruecos
PHOTO/FILE - Complexe industriel de Renault à Tanger, au Maroc

En outre, il a indiqué que "les projets de l'ONUDI au Maroc sont complets et pleinement alignés sur les objectifs nationaux" ; avec un accent particulier sur le Programme de partenariat pays, qui comprend le développement des zones industrielles, l'agro-industrie, l'industrie 4.0, l'économie circulaire et la décarbonisation. 

Le représentant du gouvernement a souligné la visite du directeur général de l'ONUDI au Maroc en 2022 et la signature de déclarations conjointes comme une étape de grande importance reflétant l'engagement mutuel des deux parties en faveur de l'innovation industrielle et de la durabilité. Cela a donné un nouvel élan au partenariat entre le Maroc et l'ONUDI à travers le développement et la mise en œuvre d'une feuille de route pour la décarbonisation industrielle.

"Le Royaume du Maroc, sous le leadership du roi Mohammed VI, est profondément engagé à faire partie de ce voyage transformateur et à être un précurseur en matière d'innovation et de développement durable", a souligné le ministre du Commerce, précisant que cet engagement repose sur une vision claire basée sur le nouveau modèle de développement qui appelle à une croissance industrielle équitable, résiliente et durable.  

Selon Mezzour dans ce contexte, "le Nouveau modèle de développement du Maroc est un modèle d'adaptabilité et de résilience, visant à faire face aux changements et défis socio-économiques, en vue de réaliser la diversification économique, le développement du capital humain, l'inclusion sociale et le développement régional".

PHOTO/FILE - Mohamed VI
PHOTO/FILE - Mohammed VI

Dans ce cadre, le Maroc a lancé des programmes de soutien, stimulant des solutions industrielles innovantes qui renforcent le "Made in Morocco" et le "Made in Africa". De même, le pays nord-africain a pris des mesures importantes pour encourager l'innovation avec la création de la "Place de marché IP", une plateforme qui reflète l'engagement du Maroc à encourager les écosystèmes d'innovation où les entreprises, les entrepreneurs et les institutions de recherche et développement (R&D) peuvent collaborer et contribuer à passer des "produits fabriqués au Maroc" aux "solutions inventées au Maroc", selon la déclaration de Mezzour.  

Le ministre de l'Industrie et du Commerce a souligné la "résilience exceptionnelle" dont le Maroc a fait preuve et sa capacité à être "un modèle de poly-solutions pour les poly-crises" telles que les sécheresses sévères, les chocs d'approvisionnement et les différentes crises successives. 

Dans sa présentation des chiffres clés du pays, Ryad Mezzour a souligné que le Maroc est le premier constructeur automobile d'Afrique et l'un des pays les plus compétitifs au monde en matière d'énergies renouvelables. "Le Maroc a triplé son PIB en moins de 20 ans et s'est classé premier parmi 141 pays en termes de stabilité du taux d'inflation, en plus d'avoir enregistré une performance remarquable dans l'exportation des secteurs industriels, atteignant 37 milliards d'euros en 2022 avec 87% de la valeur des exportations marocaines", a-t-il dit. 

Dans un autre contexte, Mezzour a révélé que le Maroc soutient pleinement la proposition de l'Arabie saoudite d'accueillir la 21ème Conférence générale de l'ONUDI à Riyad en 2025. En ligne avec sa vision future de 2030, cette candidature reflète la volonté de l'Arabie saoudite de devenir une économie diversifiée et technologiquement avancée. 

Plus dans Économie et Entreprises